Chroniques de Féérune : la Quête des Origines

Guilain Blondargent, dit Gueule d'Amour

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Guilain Blondargent, dit Gueule d'Amour

Message  Gueule d'Amour le Jeu 1 Sep - 23:04

.
Humain blond avoisinant la 20aine, à l’œil rieur et au sourire engageant, il est bien fait de sa personne.
Le plus souvent vêtu d'une chemise et d'un veston, il porte une épée au côté.



« La curiosité me pousse sur les chemins ; porté par Tymora, la chance survient à mes besoins et mon épée à ma sécurité »

Observant ses interlocuteurs d'un œil rieur, il mâchouille un éternel cure-dent, puis le fait habillement passer de doigts en doigts quand il saisit la parole.
Car d'un naturel jovial et volubile il se fait souvent charmeur et capte l'attention.



Séduisant avec le sexe faible et incapable de résister à un joli minois, il ne compte plus ses conquêtes.



Mais son errance de trois longues années lui a aussi fait prendre conscience de l'importance des amitiés sincères, à l'image de celles qu'il partageait avec ses camarades de jeux à l'orphelinat, ou même avec certains membres de la guilde.
« Les biens matériels vont et viennent, alors que les liens d'amitié durent toute la vie. »



Depuis quelques jours, il foule à nouveau les pavés d'Eauprofonde, sous le couvert de sa nouvelle identité. Humant le parfum des rues de son enfance, il sait pertinemment qu'il lui faudra partir sans tarder. Mais pas avant d'avoir achevé ce pour quoi il est revenu...
.
avatar
Gueule d'Amour

Messages : 19
Date d'inscription : 08/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guilain Blondargent, dit Gueule d'Amour

Message  Gueule d'Amour le Sam 3 Sep - 0:52

.
Dans un rire étouffé, la petite quitta la pièce et se précipita reprendre son service. Achevant de se rhabiller Guilain observait sa nouvelle chambre à la lumière du jour déclinant. L’établissement était moins confortable que le « Rossignol », mais demeurait d’une propreté acceptable.
Il n’avait pas regardé à la dépense depuis trois jours et la jeune Lizz n’y était pas étrangère. Et bravo pour les remerciements ! C’était surprenant, quand même, cette manière brutale dont elle lui avait signifié la fin de leur badinage. Mais elle avait semblé préoccupée aussi... En voilà une qu’il mettrait quelques temps à oublier.

Refermant la porte, il descendit les marches menant à la salle commune. Les rires et les chansons s'amplifièrent, tandis qu'un savoureux parfum de volaille rôtie emplissait ses narines.
Toujours est-il que les quelques piécettes tintant au fond de sa bourse ne suffiraient pas à la tenancière du « Chien qui bêle », elle qui remplissait son ardoise depuis la veille avec des airs soupçonneux. Peut-être serait-il opportun de calmer ses ardeurs pour la jolie serveuse et d'opérer un revirement stratégique sur sa moins accorte patronne...

Lizz… Il fallait vraiment tirer un trait sur cette fille... Au moins cet épisode lui aura-t-il permis de retrouver la trace de James. Jamy ! Son copain d’enfance ! Son frère ! Cela faisait dix ans qu’il espérait le revoir. Quelle tête le bougre allait faire quand il finirait par le reconnaître sous sa nouvelle identité ! Mais pas de précipitation toutefois : il convenait de continuer à se montrer prudent.

La salle, bruyante et enfumée, comptait son lot coutumier de marins et d'ouvriers, plusieurs soldats en goguette et quelques voyageurs. Pourtant, une effervescence inhabituelle agitait les faces rougeaudes : une nouvelle semblait occuper le centre des conversations.
« Ouai, au Rossignol, j'te dis ! Et jusqu'à l'aut'bout du quartier qu'y z'ont entendu l'boum ! J'ai rien compris... Une histoire de gamine qu'explose, qu'on dit. Un bordel là-d'dans ! Le gué l'avait jamais rien vu d'pareil... ».

Blêmissant, il se laissa choir sur le banc, attendant d'autres détails. Mais rien ne vint, sinon les rengaines habituelles sur la magie et ses dangers. Par Tyméra, se pouvait-il qu'il s'agisse de Lizz ? Quand à Jamy, il y avait fort à parier qu'il apprenne la nouvelle et se rende au plus vite vérifier par lui-même...
Guilain se leva vivement, s'excusant d'un sourire pour la soupe qu'on lui apportait et se précipita dans la rue.
.
avatar
Gueule d'Amour

Messages : 19
Date d'inscription : 08/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guilain Blondargent, dit Gueule d'Amour

Message  Gueule d'Amour le Sam 3 Sep - 17:50

.
Souvenirs d'enfance entre Gabin et Jamy :

(Gabin) On faisait le mur et je t'entraînais des heures entières dans les tripots enfumés, assister à des parties de dés. C'était interdit aux mioches, mais on se faufilait et une fois on a même reçu une pièce d'argent chacun d'un joueur radieux, qui venait de rafler une grosse mise. C'est là en y épiant les joueurs, que j'ai appris la pratique des jeux (ses deux préférés sont les dés et le jeu des dragons).

(Gabin) C'est toi qui m'emmenais taquiner les molosses du chenil, derrière l'orphelinat. Je n'ai jamais aimé ces sales bêtes. Mais ça te plaisait et tu disais qu'il n'y a que comme ça que je pouvais surmonter ma peur. Et puis un jour, j'ai sous-estimé la longueur de la chaîne qui retenait l'un des plus gros, celui avec les yeux rouges qu'on avait appelé "le Diable". La douleur dans le mollet m'a poursuivi pendant des semaines, j'ai clopiné des mois durant et j'ai gardé la cicatrice. Tu étais tellement désolé ! Tu m'aidais à me déplacer, répétant sans cesse que c'était ta faute. Mais je ne t'en ai jamais voulu.

(Gabin) C'est comme la fois où j'ai insisté pour te montrer un passage par les caves de l'orphelinat pour accéder à la sacristie, d'où on pouvait grimper dans le clocher. Une mauvaise idée, encore : non seulement tu t'es salement arraché la peau en tombant, mais le raffut a rameuté le bedeau, le gros chauve, qui nous a collé une de ces trempes !

(Jamy) La nuit, nous échappions régulièrement à la surveillance des dortoirs pour aller prendre quelques douceurs dans le garde-manger de l'Orphelinat. Jusqu'au jour ou nous avons été pris sur le fait et où j'ai décidé que tant qu'à faire, autant qu'un seul d'entre nous se fasse prendre. Je t'ai dit de te cacher dans un placard et j'ai fuit à grand bruit pour entrainer mes poursuivants, te laissant le champ libre. À mon retour aux dortoirs, tu m'attendais le sourire au lèvres avec quelques provisions pour les semaines à venir, le temps que le bedeau relâche à nouveau sa surveillance.
.
avatar
Gueule d'Amour

Messages : 19
Date d'inscription : 08/06/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Guilain Blondargent, dit Gueule d'Amour

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum