Chroniques de Féérune : la Quête des Origines

Elizabeth Thalas - DECEDE

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Elizabeth Thalas - DECEDE

Message  Callum Grimm le Jeu 1 Sep - 17:03

Vêtements diurnes, notamment pour aller travailler chez le vieux biliothécaire Harold :



Vêtements nocturnes, notamment pour aller sur scène jouer une pièce, jouer de sa lyre et/ou chanter :


Dans la ville de Nephiltar résidait la famille Thalas. Celle-ci étaient réputée auprès des habitants pour le savoir arcanique qu'elle possédait et se transmettait génération après génération. Ce qu'il ignorait cependant, c'est que le patriarche, Devran, avait franchi la ligne de l'éthique par curiosité et fut poussé, par son inextricable désir de repousser les limites, à réaliser des expériences qu'aucun érudit ne pourrait approuver. Le domaine qui l'intéressait le plus était le Shadow Plane et l'interaction qu'avait l'essence de ce monde de ténèbres avec les êtres vivants. D'abord en expérimentant sur des petites formes de vie, comme des plantes ou des animaux mais rapidement lassé, il profita des absences répétées hors du domaine famimial de son fils aîné, Faurgar, pour utiliser sa fille cadette âgée alors de 9 ans, Elizabeth.

- "Papa ! Détache-moi, j'ai peur ! Arrête ! Non ! Non, ça fait mal !"
- "Shhh... Shhh... C'est bientôt fini, Lizzy... Sois une brave fille..."

Il avait clairement perdu la tête. Il insuffla en elle une partie de l'énergie sombre originaire du Shadow Plane.

Quelques jours plus tard, Faurgar revint au manoir. En voyant l'état de sa sœur, elle qui était d'habitude pleine de vie, il se rendit compte que quelque chose de grave s'était passé. Il alla confronter son père. Se faisant, il l'interrompit involontairement dans un rituel magique qui ouvrit une petite brèche entre ce monde et le Shadow Plane. Quelques ombres en profitèrent pour surgir. Devran fut le premier tué, son corps fut complètement consumé et il se transforma en ombre. Faurgar prit peur et alla immédiatement cherché de l'aide. Ces êtres sombres commencèrent à se répandre dans le manoir puis dans le village. L'une de ces ombres se rapprocha d'Elizabeth. Quelque chose résonna en elle et le choc de cette rencontre lui fit perdre connaissance. C'était probablement cette part d'ombre qui grandissait en elle qui la sauva, en quelque sorte.

Dans un même temps, une troupe composée de guerriers et d'une prêtre de Mystra arriva en ville pour enquêter et arrêter Devran Thalas. Le combat s'engagea immédiatement avec les ombres, qui furent exterminées au prix de nombreuses vies : seuls une jeune recrue et le prêtre survécurent à cette confrontation. Le jeune guerrier, parti à la recherche de survivants, trouva Elizabeth inconsciente. Il la ramena à Waterdeep et la confia à l'orphelinat qui l'avait vu grandir. Il lui rendait régulièrement visite entre ses missions et prenait soin d'elle. Un lien fort entre Elizabeth et James naquit.

Elle resta un peu plus d'une année dans l'orphelinat. Les premiers furent difficiles mais, entourée d'autres enfants, elle réussit à surmonter le traumatisme qu'elle avait subi et retrouva sa joie de vivre et sa lumière. Grâce à son éducation, elle fut ensuite placée sous la tutelle d'un vieux bibliothécaire. Ce fut alors là-bas qu'elle se découvrit un intérêt particulier pour la littérature, historique, fictive et surtout pour les pièces de théâtre. Elle décida de franchir le pas et d'apprendre à jouer après quelques semaines. De part ses contacts à l'orphelinat et d'un peu de chance, elle fut prise sous l'aile du petite troupe locale nommée "La troupe du Rossignol". Elle y apprit les bases du théâtre mais aussi le chant et la musique. Elle développa d'ailleurs une certaine affinité avec la lyre.
Elle entra dès lors dans une vie stable : la journée, elle aidait le vieil Harold dans sa bibliothèque, et du début de soirée jusque dans la nuit, elle rejoignait la troupe pour répéter, apprendre et se produire dans l'auberge modeste "Le Rossignol", qui avait donné son nom à la troupe. Les pièces jouées étaient souvent des comédies, parfois des tragédies. Quand la troupe ne jouait pas, Elizabeth animait de temps en temps les soirées par la mélodie de sa lyre et de sa voix. Elle gagna petit-à-petit en réputation auprès des habitués et devint célèbre, à une échelle assez réduite.

Elle fit la rencontre d'un homme assez étrange à l'auberge. Il l'aborda sans hésiter. Bien qu'il lui faisait peur, tant physiquement que dans leurs échanges, elle était attirée vers lui sans savoir pourquoi. Il dégageait quelque chose de familier. Ils se revirent de temps à autres, Lloyd venait souvent assister à ses représentations. Il lui rappela beaucoup James, quand il était en ville, à la surveiller, la protéger. Certains soirs, quand la troupe ne jouait pas, Lloyd l'aidait à composer des chansons et mélodies, lui-même jouant d'un instrument. Lors de ces rencontres privées, l'homme avait parfois des propos des plus obscures...

- "Bientôt, tu comprendras..."
.
Lors d'une soirée, elle rencontra "Gueule d'amour".  Ils finirent par se tourner autour le reste de la soirée, flirter, jouer au chat et à la souris, les rôles s'inversant sans cesse. Elle le revit les jours suivants, leur danse de séduction continuant sans les lasser.

- "Je ne sais pas où tu as appris à parler ainsi mais... Tes mots ne sont pas tombés dans l'oreille d'une sourde, dit-elle avant de laisser échapper un petit rire. Même si Gueule d'amour rend justice à la vérité, as-tu un nom, bel ami ?"
- "Celui qu'il te plaira : un nom formé par tes lèvres ne pourra être que charmant".
- "Oh, je sais ! Vu ton lyrisme, je t'appellerai désormais... Mill !"

Deux jours plus tard, après s'être produite avec ses compagnons artistes, elle fut prise d'un malaise. Elle rentra immédiatement et s'enferma dans sa chambre, paniquée. Elle sentait quand un grand vide grandir en elle, supplantant toute émotion. Puis elle remarqua des volutes d'énergie sombre tout autour d'elle. Elle se précipita devant un bout de miroir et se vit. Elle se vit "déformée" : il n'y avait plus de couleur, ses vêtements se confondaient avec son corps. Tout ce qu'elle voyait, c'était une ombre aux yeux étincelants. Elle courut se réfugier sous les draps, de mauvais souvenirs remontant à la surface.

Elle se réveilla le lendemain, tout à fait normale. Étais-ce une hallucination due à la fatigue qui s'était accumulée ? Étais-ce un cauchemar ? Elle n'aurait jamais la réponse. Ou tout du moins, pas dans l'immédiat. Elle reprit sa vie de tous les jours. Cependant, ce sentiment de vide qu'elle ressentit la veille avait laissé une empreinte. Le soir, elle revit Gueule d'amour. Elle mit un frein net à leur relation naissante sans lui donner d'explications. Bien qu'elle ressentait de l'affection pour cet homme, elle n'arrivait plus à se projeter au delà de leur interactions actuelles. Quelque chose avait changé en elle mais elle ne saurait jamais ce qu'elle perdit : la capacité d'éprouver un amour profond pour qui que ce soit.

Le jour qui suivit, pour son quatorzième anniversaire, une grosse fête fut organisée à l'auberge du Rossignol. Il y aurait spectacle, danse, musique en l'honneur de la petite dernière de la troupe.

En pleine représentation, Elizabeth perdit le contrôle totale de ses capacités hors-norme. De violentes vagues d'énergie frappèrent le public. Il y eut de quelques blessés mais surtout des dégâts matériels. Lorsque la "tempête" se calma, la jeune femme se retrouva sur les genoux, terrifiée et en larmes : plus que la peur provoquée par cet incident, c'était la présence de James, qui était arrivé quelques jours auparavant. Il faisait partie des blessés. Il ne fallut pas longtemps pour que des gardes interviennent et, après avoir entendu les témoignages, emmènent Elizabeth. Elle fut ensuite confiée à l'église de Mystra où ils l'enfermèrent.


Dernière édition par Lizzy le Mar 6 Déc - 20:56, édité 2 fois
avatar
Callum Grimm

Messages : 101
Date d'inscription : 10/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elizabeth Thalas - DECEDE

Message  Callum Grimm le Sam 3 Sep - 17:55

[Prologue] La rencontre entre Lizzy et Mill


Ce soir-là, à l'auberge du Rossignol, point de représentation théâtrale de la troupe. Deux des membres étant malades, les trois autres artistes animèrent la salle par la musique. Tantôt jouant tous ensemble, tantôt laissant l'un d'eux jouer un morceau en solo, ils furent acclamés par les habitués de la taverne. L'ambiance était clairement sous le signe de la joie. Ce fut au tour de Lizzy, la dernière recrue de la troupe, de monter sur scène. Elle y délivra une performance touchante, une chanson qu'elle avait écrite et qui avait déjà son petit nombre d'admirateurs. Acclamée sous les applaudissements, elle fit le tour des tables pour remercier chacun des spectateurs, le sourire aux lèvres.

Elle était particulièrement fière de sa prestation. Peut-être l’œil approbateur et les sourires du bel inconnu adossé au mur du fond y étaient-ils pour quelque chose ? Saluant chacun, souriant de droite et de gauche, elle approchait du fond de la salle, l’estomac étrangement noué.

Guilain avait jeté son dévolu sur cette auberge banale pour le nom gravé à son enseigne et qui l’avait fait sourire*. Il se doutait le moins du monde de la qualité du spectacle qu’on y donnait. Et cette jeune beauté rayonnante aux cheveux courts et à la voix cristalline : quelle grâce ! quelle finesse !

* En jargon des rues, le « rossignol » désigne à la fois une marchandise démodée impossible à refourguer, ainsi que le fer courbé servant à déjouer les serrures rudimentaires.

Saluant son public, la belle approchait, une légère rougeur aux joues, n’osant tourner les yeux de son côté. D’un pas leste, Guilain s’approcha et saisit sa blanche main, puis, s’inclinant à son tour dans une lente révérence, y déposa un baiser.

« Au nom de Lliira et de Sunie permettez-moi, gente demoiselle, de vous présenter tous nos remerciements. Votre présence ce soir a rendu grâce aux déesses, illuminé la salle et ensorcelé votre serviteur. Puissent les divins vous combler à jamais de leurs faveurs et m’accorder le privilège de vous entendre à nouveau. »

Ce n'était pas la première fois que Lizzy était abordée suite à l'un de ses représentations. Cependant, les mots qu'avait choisis ce gentilhomme ne laissa aucune place au hasard ni aux doutes. Elle avait déjà rejeté certains pretentants et flirter avec d'autres, sans jamais aller très loin. Ses joues se rosirent d'avantage. D'un côté de la salle, on put entendre une voix masculine crier "Sacré Gueule d'amour ! Il remet ça ce soir avec la petite Lizzy !". Elle ne détourna pas le regard du bel homme en face d'elle, pleine d'étoiles dans les yeux.

Elle lui prit la main et ils s'installèrent à l'une des rares tables vides. Avant de prendre la parole, elle gonfla légèrement la poitrine et fit son plus beau sourire :

"Je ne sais pas où tu as appris à parler ainsi mais... Tes mots ne sont pas tombés dans l'oreille d'une sourde, dit-elle avant de laisser échapper un petit rire. Même si Gueule d'amour rend justice à la vérité, as-tu un nom, bel ami ?"

"Celui qu'il te plaira : un nom formé par tes lèvres ne pourra être que charmant".

Elle se mit à afficher une moue adorable en réfléchissant. Elle se leva et se mit à tourner autour de Gueule d'amour. Elle l'observa sous toutes ses coutures, rapprochant de temps en temps de très près son visage du sien. Elle laissa échapper des petits sons pendant qu'elle cherchait le nom parfait. Soudainement, elle fit un petit bond et frappa dans ses mains.

"Oh, je sais ! Vu ton lyrisme, je t'appellerai désormais... Mill !"

Il attrapa ses deux mains, en souriant. Voilà un nom qui lui plaisait bien !

Elle rayonna de joie. Cet homme l'attirait, c'était indéniable et elle le savait. Elle le prit par la main et l'emmena devant la scène. Elle lui murmura à l'oreille :

"Dansons, mon beau Mill... Dansons comme s'il n'y avait pas de lendemain..."
avatar
Callum Grimm

Messages : 101
Date d'inscription : 10/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elizabeth Thalas - DECEDE

Message  Callum Grimm le Mar 13 Sep - 11:34

[Prologue] La rencontre entre Lizzy et Lloyd


Liz venait de terminer sa représentation de la soirée et Llyod rouvrit les yeux. Il la voyait récoltant les pièces laissez par les gens de l'assemblée, se levant doucement il mit la main dans sa poche pour en ressortir quelques pièces de bronzes et une d'argent. Alors qu'il s'approchant de l'estrade pour y déposer les pièces, il réfléchissait à comment il allait entamer leur conversation.

La Dame lui avait dit qu'il devrait bientôt commencer à lui parler et il sentait que c'était ce soir. Il avait suffisamment attendu pour devenir un habitué de la taverne et une figure qui ne paraîtrait pas celle d'un total inconnu aux yeux de la petite.

Le bruit sourd et fort d'une chope frappée sur le comptoir le fit s'arrêter net et regarder en direction du Tenancier demandant à plusieurs reprises le silence et l'attention de la salle.

« Messieurs, Mesdames, un peu de silence. Une annonce pour la soirée du 4 de la semaine prochaine. J'ai le regret de vous annoncer que tout ceux ayant réservé afin de se produire ce soir-là verront leur réservation annulé.... »

Bruits de déception dans la salle, quelques sifflets. Une légère moue déçue se dessine sur les traits du visage de Llyod.

« Pour cause, le 12éme concours de musiques du Rossignol se tiendra au cours de la soirée. »

Silence dans la salle puis exclamations diverses de joie. Les bruits de choppe résonnent dans toute la salle.

« Silence! Silence! Explication des règles: Comme à l'accoutumée la récompense n’est pas bien grande, mais c’est avant tout le plaisir de nous retrouver et la musique qui nous tiennent à cœurs. Cependant les vainqueurs pourront se partager la somme de 10 pièces d’or, ils recevront également le gîtes et le couvert gratuit pour la nuit ainsi que la médaille du Rossignol. Les frais d’inscription eux sont de 5 pièces d’argent. »

Le tavernier exhibe une petite broche de fer représentant ledit Muscicapidae.

« Les participants doivent se présenter sous forme de duo, instruments et compositions libres. Les paires s’affronteront par groupes déterminés en fonction du nombre de participants. Une fois qu’il n’y aura plus que quatre groupes en lice la représentation devra obligatoirement comporter une partie chantée en plus de la partie instrumentale. Les vainqueurs seront déterminés par moi-même, ma femme et deux autres membres impartiaux qui serons pris dans l’assemblée des non concurrents. »

« Préparer vos instruments, votre voix et au plaisir de vous entendre. »

Les applaudissements fusent et le tavernier le sourire aux lèvres retourne à son office.

Après avoir ramassé les dons du public et écouter l'annonce du tavernier, elle se dirigea le sourire aux lèvres vers le comptoir, ralentie sur sa route par quelques fans la complimentant sur sa représentation. Une fois arrivée, elle s'installa sur un tabouret.

Lizz : "Rick, un lait de chèvre, s'il-te-plaît ! demanda-t-elle en déposant quelques piécettes devant elle."

Rick : "Tout de suite, ma p'tite Lizz !"

Ce fut l'affaire d'une poignée de seconde.

Rick : "Alors, tu vas encore participer au concours, cette année ?"

Lizz : "Évidemment ! Et je compte bien le remporter cette fois-ci ! dit-elle en brandissant son poing."

Rick : "Et avec qui vas-tu jouer cette fois ?"

Lizz : "Hmm... Bonne question... Je ne sais pas trop en fait. Si je ne trouve personne, je demanderai à Tim, je pense."

Rick : "Et bien bon courage, Lizzy !"

Elle lui fit un signe de main quand il partit se remettre au travail. Elle but une grande gorgée de son lait et ne se rendit pas compte qu'elle avait maintenant une "moustache lactée".

Une fois le discours du tavernier terminé Llyod observe un instant l'assemblée avant de reporter son attention sur...

"Où est-elle?" se dit Llyod en notant l’absence de la fillette qui se trouvait non loin quelques secondes auparavant.

Finalement il voit la petite silhouette au niveau du comptoir, déposant quelques pièces sur le comptoir.Les pièces toujours à la main il se dirige vers elle, écartant une ou deux personnes, discutant du concours, sur son chemin. Une fois au comptoir il dépose doucement les pièces devant la jeune fille occupée à boire le contenu d'un verre et se tourne vers le serviteur.

"Une bière, très brune."

Il reporte son attention sur Lizz.

"Très belle prestation, comme d'habitudes. Pour toi" dit-il en montrant les pièces.

Quand il voit le visage de Lizz se tourner vers lui, Llyod porte l'un de ses doigts juste en dessous de son nez et fait un geste.
Lizz : "Ah, merci ! Mais utilise-les plutôt pour trinquer avec moi, dit-elle en designant du doigt le don qu'il venait de faire. Ça me fera encore plus plaisir ! Et merchi' pou' cha' auchi', marmonna-t-elle dans sa manche en s'essuyant."
Elle tordit un peu la bouche en voyant que sa manche était désormais salie.
"Oh, et puis tant pis, je nettoierai ça quand je serai rentrée, héhé. Je t'ai déjà vu plusieurs fois ici. Bon, après faut dire que vu comment tu es, difficile de ne pas te remarquer. Tu dois beaucoup aimé cette taverne, non ? Peut-être l'ambiance ou la musique ? Alors... Euh... À la musique et aux Rossignols ? dit-elle en levant son verre à moitié plein."

Llyod lève sa choppe au toast de Lizz, puis boit une longue rasade.

"Pour toi, dit-il en mettant les pièces un peu plus proche de Lizz, tu mérites."

Il boit une nouvelle fois.

"Il y a des bons musiciens ici, moi aussi je joue un peu, mais j'ai pas le talent de beaucoup et surtout le tiens. Tu es très jeune, où tu as appris?"

Lizz : "Ah, bah merci !"

Elle rangea toutes les pièces sauf une, avec laquelle elle se mit à jouer en la passant de doigt en doigt.

"Ça, c'est Tim qui m'a appris ce tour. Il joue de la flûte et c'est lui qui nous dit quoi faire quand on fait du théâtre. Et c'est Sheila qui m'a appris à jouer de la lyre et à chanter. Je suis venue ici pour la première fois, il y a deux ans et j'ai alors rencontré les Rossignols. Je voulais faire du théâtre après avoir lu beaucoup de livres du vieil Harold. Après quelques jours, ils ont dit que j'avais l'oreille. Au début, je ne comprenais pas mais en fait, il parlait de l'oreille musicale, du fait de reconnaître intitui... Intuitui... Intuitivement les notes. Et ils ont dit que j'avais des mains et des doigts parfaits pour jouer d'un instrument à cordes. Alors j'ai choisi cette lyre, dit-elle en montrant son instrument favori."

Elle attrapa son verre et le descendit d'une traite pour reprendre rapidement, ne laissant pas Lloyd en placer une.

"Je joue de la musique souvent parce que les Rossignols ne sont pas tous là pour qu'on joue une pièce. Mais au final, ça ne me dérange pas. J'aime bien voir les gens sourire et s'amuser grâce à ma musique. Et p..."

Elle s'interrompit.

"C'est bizarre, Monsieur. Tu me fais un peu peur, avec tes gros bras et ton visage mais je ne sais pas pourquoi, c'est facile de parler avec toi. J'ai l'impression de te connaître. T'es sûr qu'on ne s'est pas déjà rencontré ? Hmmm... Non, je me serais souvenu de toi je pense... Hmmm... C'est bizarre ! s'exclama-t-elle avec un grand sourire."
Llyod regardait Lizz jouer avec la pièce puis, à la suite de sa réflexion, il observe ses bras et ses mains puis regarde Lizz d'un air doux.

« Les apparences sont trompeuses, y a des choses qui paraissent effrayantes mais ne le sont pas... et l'inverse aussi. Tu comprendras plus tard. Non on ne se connait pas, mais je viens souvent ici, j'ai aussi joué quelques fois, rien d'exceptionnel marmonne-t-il, alors on s'est déjà croisé à plusieurs reprises. Puis on dit que la musique lie tous les musiciens entre eux, ça fait plus facile pour parler. J’connais aussi un de tes amis, James, on était dans le même orphelinat, on boit un coup de temps en temps le soir après le boulot et lui aussi il aime bien cette taverne.»

Llyod sort sa flûte.

« Moi aussi je joue de la flûte, peut pas faire tellement mieux avec ces grandes mains et ces gros doigts, j’ai essayé le luth une fois, cassé toute les cordes en pinçant trop fort.... Mais la flute c’est bien quand même, et puis la musique ça apaise le soir.»

Llyod observe la salle et reporte son attention sur Liz.

« J’ai vu ta réaction à l’annonce du tavernier, tu avais l’air bien enjoué. Tu comptes participer au concours ? »

Elle lui attrapa les mains dans un geste vif et soudain.

"Ah ! Tu connais Jaimie ! Bah c'est plus qu'un ami, c'est un peu comme mon grand frère ! C'est lui qui m'a sauvée et qui m'a ramenée ici. Et ça veut donc dire que nous sommes tous allés dans le même orphelinat !"

Elle pouffa de rire.

"Oui, des gros doigts, c'est pratique pour boucher les trous de la flûte, hihi ! Oui, je vais y participer, comme l'année dernière. Je veux cette médaille ! Tous les Rossignols l'ont, alors moi aussi il me la faut ! Ah, au fait, comment tu t'appelles ?"

Lorsque Lizz lui attrape les mains Llyod a un léger mouvement de recul et une crispation passe un instant sur son visage. Il laisse cependant la fillette le toucher.

"Moi c'est Llyod, Llyod Grimcliff, ravie de te connaitre. Et toi c'est Lizzy c'est ça, jolie nom. Heureux en tout cas que ces gros trucs, il montre ses mains, me donne un avantage pour la flûte."

Délicatement Llyod libère ses mains de celles de Lizz et vide d'un trait le reste de sa chope.

"Sacré Jaimie, dit-il en s'essuyant d'un revers de main, il m'avait pas parlé de ça, de quoi il t'a sauvé?"

Au moment où Lloyd posa sa question, elle détourna le regard.

"Euh... Hmm... Je... Il y a eu des problèmes dans mon village... Et... Euh... On s'en fiche, de toute façon ! Je suis là, je suis sauve, ne parlons pas de choses tristes ! Je n'aime pas ce qui est triste."

Il était clair qu'elle ne voulait pas répondre à cette question. Ou du moins, qu'elle n'était pas prête à se confier à lui, un étranger rencontré quelques minutes plus tôt.

Llyod émet un petit grognement bourru en voyant le changement de comportement de Lizz à la suite de la question. Il ne doit pas la brusquer, la mettre mal à l'aise, il doit se rapprocher d'elle...

"Rick, la même pour moi et un truc un grignoter pour la ptite!"

"Les nonnes elles sont gentilles à l'orphelinat, enfin elles l'étaient de notre temps à moi et James mais y a pas d'raisons que ça ait changé. Elles te laissent jouer de la lyre pour les autres? Moi elles me permettaient pour la flûte alors je suppose que vu la différence de niveau avec toi ça serait pas logique qu'elles te permettent pas. Elles aiment bien la musique elles aussi tu sais, surtout le soir avant de dormir, ça calme les autres enfants et elles peuvent se reposer. J'suis sûre qu'elles seraient fier si tu remportais la médaille du Rossignol, puis James aussi."

Il saisit la nouvelle choppe et en but une petite gorgée.

"Alors, j'ai pas vu beaucoup de membres des Rossignol ces temps-ci, avec qui tu vas participer?"

Lizz : "Baah... Je n'ai pas remis les pieds à l'orphelinat depuis un moment déjà. Et puis je me suis mis à la musique après que les nonnes m'ont demandé d'aider le vieil Harold donc... Vu que maintenant, je suis dans une petite chambre dans sa maison, elles ne peuvent pas m'en empêcher. Mais je suis sûr qu'elles m'auraient laissée faire. Elles étaient gentilles, ça oui !"
Rick ayant apporté quelques petits biscuits, elle n'hésita pas à se servir.
"Bah vu que Tim et Sheila vont se marier, je pense qu'ils ont plein de trucs à préparer et c'est pour ça qu'ils ne viennent pas beaucoup. Donc je ne sais pas trop avec qui je vais jouer. Si je ne trouve pas quelqu'un, je demanderai quand même à Tim, même si je ne veux pas trop les déranger..."
Elle se mit à fixer Lloyd, une idée lui étant venue.
"Faut que tu me fasses écouter comment tu joues !"

La Dame est contente, Llyod le ressent, il commençait à établir un lien avec Lizz et il fallait continuer.

"Pour sûr, moi aussi je voulais participer mais je viens de me séparer avec mon partenaire. Pas de bol, il voulait plus venir dans cette taverne, j'commençais à me dire que ça allait être plié pour moi cette histoire. Le problème c'est que ce soir ça va être compliqué, y a trop de mondes maintenant avec la nouvelle du concours et trop de bruits. T'entendras pas grand-chose, non faudra faire ça un autre soir, m'enfin le concours il est dans une semaine et à mon avis tout le monde est déjà à la recherche d'un partenaire parce qu’il va aussi falloir composer et s’entraîner à deux. L'autre solution c'est de trouver endroit au calme pour que je puisse de montrer ce soir voir si on est raccord."

Llyod boit sa choppe calmement et quitte Lizz des yeux.

"Bon après t'es jeune et il est tard, tu dois être fatiguée et tu me connais pas alors je suppose que ce sera pas possible. Dommage hein parce que dans ce genre de concours la vitesse pour former les duos est très importante pour gagner..."

Lizzy s'éloigna légèrement de Lloyd. Elle bredouilla :

"Euh... Non, je... Je ne suis pas... Pas... Pas "disponible" ce soir... Oui, je... Je suis jeune et il est tard. Tout à fait, tout à fait..."

Elle attrapa de nouveau quelques biscuits et descendit de son tabouret.

"Alors... Euh... On se revoit plus tard, hein..."

Elle se faufila parmi la foule. La proposition de Lloyd ressemblait tout de même beaucoup à celles que certains hommes lui faisaient, l'oeil un peu lubrique.

La main de Llyod serrait durement sa choppe, la colère montait en lui, il avait été trop pressé...
Cependant il ne réagit pas lorsque la petite éloigna en bafouillant et parvient même à lui faire un signe d'approbation de la tête, avant de boire jusqu'au bout sa bière pour contenir sa colère. Il ne laissa, rien transparaître et ne tenta pas de l'empêcher de partir.

Il avait établi un contact avec elle et il sera là au Rossignol, tous les soirs jusqu'à la date du concours. Il savait que Lizz reviendrait, il aura l'occasion de récupérer son échec.
avatar
Callum Grimm

Messages : 101
Date d'inscription : 10/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elizabeth Thalas - DECEDE

Message  Callum Grimm le Lun 26 Sep - 13:21

[Garde-robe d'Elizabeth]

Tenue diurne/de travail à Waterdeep :



Tenue nocturne/de spectacle à Waterdeep :



Robe de Sybelle :



Tenue achetée par Guilain à Phandalin :



Robe achetée par Lizzy à Phandalin :



Tenue de voyage :

avatar
Callum Grimm

Messages : 101
Date d'inscription : 10/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Re: Elizabeth Thalas - DECEDE

Message  Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum