Chroniques de Féérune : la Quête des Origines

Episode 22-2 - Dragon et Loup

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Episode 22-2 - Dragon et Loup

Message  Callum Grimm le Mar 5 Juil - 19:12

Quelques temps après le combat contre les wyvernes, Thorn se rapprocha d'Isaac lorsqu'il s'était isolé près du feu de camp. Le visage du chasseur s'était légèrement adouci, bien que son air sérieux transparaissait.
Le sorcier se mit de suite sur ses gardes mais Thorn tenta de le rassurer.

"Isaac, pouvons-nous parler un instant ?"

Sa question relevant plus de la réthorique que d'une réelle interrogation, il s'assit à côté d'Isaac.

"Je tiens à m'excuser, je n'ai pas été juste envers toi. Les propos que j'ai pu tenir à ton encontre ont été envenimés par de sentiments qui ne t'étaient pas destinés."

Il fit une courte pause.

"Tu sais, avant de t'accompagner voir le... Démon, je n'avais pas vraiment idée de la frayeur qu'il pouvait inspirer. Je sais que nous l'avons combattu des mois auparavant mais là, c'était autre chose. J'ai eu peur. Peur pour ma vie, peur pour mes proches. Il est vrai que j'ai douté de toi, que c'est encore un peu le cas encore mais tu semblais si... À l'aise."

"Mais ce qui me gêne, ce n'est pas tant cette affiliation, même si maintenant je me rends compte de ce qu'elle représente. Ce qui me gêne, c'est le manque de confiance que tu as pour nous. Pour moi... Je sais bien que tu la donnes difficilement, et je ne te demande pas d'être comme Elric, prêt à absolument tout dévoiler au moindre individu se prétendant allié de la justice. J'aimerais simplement qu'il y ait un juste milieu... Ou ne serait-ce qu'une volonté de s'en rapprocher..."

"Tu n'as pas totalement perdu ma confiance... Disons qu'elle est fissurée et qu'il faudra un peu de temps pour la colmater. Et je suppose que c'est réciproque, donc je m'efforcerais de recoller les morceaux..."

"Je crois encore à la création de notre groupe. Nous devons simplement prendre le temps de nous concerter sur le partage et sur les sujets les plus importants..."

Malgré ces paroles, Isaac ne lui fit pas un accueil chaleureux, c'était même tout le contraire. De sa manière de se tenir, en passant par son regard et son timbre de voix, Thorn pouvait sentir toute la froideur qui s'en dégage.

"Si j'étais à l'aise en leur parlant, c'est parce que le contraire nous aurait coûté la vie ainsi qu'à des centaines ou des milliers de personnes. De plus j'ai passé une semaine dans les abysses et c'est de cette manière que j'avais compris d'où me venaient mes pouvoirs, donc après avoir expérimenté la "vrai" terreur, le sentiment du danger dans chaque recoin de cette jungle, un demi-démon et un kuo toa qui ouvertement me considéraient comme un des leurs ce n'était pas grand-chose.

Maintenant tu veux parler de confiance, bien... Toi et les autres, depuis quelques temps, n'avez pas arrêté de me jeter à la figure toutes vos raisons de ne pas avoir confiance en moi, mes origines, mes filiations... Sans prendre en compte les actes que j'ai faits qui allaient à l'encontre de ceux-ci pour notre bien. Maintenant à mon tour, mais moi je vais juger sur les actes cette fois : Musca, qui critiquait vertement mes origines natales et magiques ainsi que ma manière de penser. Le voilà maintenant une sorte d'élu de Bane après avoir tué Dorémion et, d'après ce que tu m'as dit, ne pas avoir vraiment caché le fait qu'il nous aurait fait la même chose si nécessaire. De plus il va recevoir et accepter l’allégeance de membres du Zhentarim qu'il critiquait. Elric, bien que ses multiples résurrections semblent avoir changée son état d'esprit, ne m'avait jamais vraiment fait confiance pour les mêmes raisons que Musca mais, si lui faisait preuve de violence, elle était parfaitement justifiée du fait de sa foi envers Torm. Toi, tu étais loup-garou, tu avais accepté l'origine de mes pouvoirs et là d'où je venais car tu disais que j'utilisais mes dons de manières justes. Et pourtant tu vas tuer un homme, certes mauvais, sans nous parler de rien et nous obligeant après coup à te tirer d'affaire et à t'aider. Tu parles de choses me concernant à Nastya sans me consulter malgré leurs importances et ensuite, alors que j'y avais clairement vu de la peur et de la haine dans son regard, tu me reprochais seulement à moi mon comportement envers elle. Pour finir Delaan. Tout nouveau dans notre groupe et visiblement refusant de prendre en compte mes actes, ou ne disposant visiblement pas des capacités pour comprendre vu le labeur que cela a été pour tenter de lui expliquer, veux m'exclure de ce groupe.

Alors maintenant à toi, pourquoi devrais-je avoir confiance ?"

Thorn murmura, à un volume à peine audible :

"Reste calme... Continue d'essayer... Encore..."

"Isaac, n'utilise pas les actes des autres pour essayer de justifier les tiens, reprit-il d'une voix claire. Oui, j'ai tué un homme. Et j'en assume pleinement les conséquences. Oui, Nastya avait peur de toi, et cela est compréhensible. J'espère que tu comprends ses raisons. Mais il faut vraiment que tu te rendes compte d'une chose. Nous parlons, toi et moi. Il n'y a personne d'autre que nous ici. Elric, Musca, Nastya et Delaan n'ont pas à être cité..."

"Ce ne sont pas les intentions que tu as qui te font défaut, bien au contraire. C'est la forme qu'elles prennent... Tu continues de vouloir agir seul et ne nous consulte que lorsque tu sembles être dépassé par la situation... Nous sommes censés être des compagnons de voyage, des camarades, depuis bientôt une année entière..."

Thorn : "Tu as... Tu as abandonné le livre qui te donnait tes pouvoirs, ou je-ne-sais-quoi. Je ne m'y connais pas vraiment mais j'aimerais comprendre comment cela fonctionne... Pour quelles raisons l'as-tu brûlé ? Pour... Nous ? Et quelle incidence cela a-t-il sur toi ? Je t'ai vu lancé les mêmes sorts qu'à l'habitude, contre les wyvernes, est-ce... Normal ? J'essaye simplement de comprendre... dit-il à demie-voix."

Isaac : "Je n'utilise pas vos actes pour justifier les miens, les conséquences néfastes évitées les justifient d'eux même. Je soulignais juste qu'il était intéressant que dans mon cas les actes à porter à mon crédit soient oubliés alors que pour d'autres l'inverse se produise...

Nous parlons certes tous les deux mais cela n’empêche pas de pouvoir parler des autres. Tout comme je puis supposer, lorsque je vois comment est Delaan, que certaines discussions où je n'étais pas présent ont dû porter sur ma personne.

J'ai brûlé le livre car je ne pouvais pas faire autrement. Je tire ma puissance, du moins une grande partie d'entre eux, de ma liaison à Démogorgon, de ce fait en m'opposant à Abigar et Destrenlik je m’opposais aussi Démogorgon et celui-ci allait certainement cesser de m'octroyer des pouvoirs. Je ne sais si du fait de cette liaison Démogorgon peut m'observer et être directement au courant de mes actes, cependant avec la fuite d'Abigar et selon moi le fait qu'il soit retourné aux abysses un temps, il n'y a pas de doute sur le fait que mes actes seront connues. J'aurais gardé le livre s'il y avait eu une chance que je puisse continuer à les fourvoyer un temps pour contrer leurs plans, mais ce n'est plus le cas donc autant aller jusqu'au bout. Je ne sais trop dans combien de temps et comment mais je vais perdre mes pouvoirs je le sais, maintenant il m'en reste et me permettent d'être encore utile, ce qui ne serais peut-être plus le cas avant longtemps."

Isaac cessa de regarder Thorn et plongea son regard dans les flammes lorsqu'il se mit à parler du livre et de la prochaine perte de ses pouvoirs.

Thorn serrait le poing face au refus d'Isaac à comprendre les différentes réactions qu'eût son entourage. Il laissa tomber l'espoir de pouvoir en discuter sereinement, et plutôt que de partir au quart de tours, il profita du nouveau sujet de discussion pour se calmer.

Thorn : "Si tu avais eu l'occasion de le garder, l'aurais-tu fait ? Ne te sens-tu pas... Je ne sais pas... Comme libérer d'un poid depuis que le livre n'est plus en ta possession ? En d'autres termes, regrettes-tu de t'en être séparé ou au contraire, cette obligation ne t'a-t-elle pas réjoui, au plus profond de toi ?.."

Isaac : "Je me sens... bien. Je ne me sentais pas mal auparavant, c'est dur à expliquer... j'ai ressenti quelque chose qui me quittait... mais je me sens bien. Oui j'aurais certainement gardé le livre si j'avais pu, nous en avions déjà parlé. La connaissance et le pouvoir ne sont pas mauvais, ce sont nos actes qui comptent."

Thorn : "Je... Je suppose que c'est une bonne nouvelle alors. La connaissance et le pouvoir ne représente ni bien, ni mal, effectivement. Mais l'un comme l'autre entraîne l'avidité, qui fait facilement pencher la balance de la moral..."

Isaac tendit une perche à Thorn qu'il n'hésita pas à saisir.

Thorn : "Isaac... Ce sont nos actes qui comptent ou leurs résultats ?.."

Isaac : "Parfois la fin justifie les moyens".

Thorn : "Je vais te poser une question simple, dans ce cas... Un dilemme que je me suis posé, il y a quelques temps : S'il s'offrait à toi la possibilité d'arrêter le Culte en nous sacrifiant, le ferais-tu ?"

Isaac : "S'il n'y avait pas d'autres manières, ou si les autres manières "couteraient" beaucoup trop cher.... Oui."

Isaac observa un instant Thorn.

Isaac : "Quel avait été ta réponse à cette question?"

Thorn : "Ma réponse est simple : il existera toujours une autre solution. Rien ne justifie de sacrifier quoi que ce soit, qui que ce soit. Je m'efforcerai de trouver un autre moyen..."

"Rien ne nous différencierait de nos ennemis si nous agissons avec les mêmes méthodes..."

"Mais si je suis le seul à penser ainsi, j'aurais beaucoup plus de mal à réussir..."

Isaac : "C'est louable de ta part, mais naïf. Bien sûr qu'il y aura toujours une autre solution mais, et je viens juste de le dire, elle ne sera pas forcément meilleure. D'après Arcadeus, et s'est aussi mon sentiment, les choses ne se régleront pas sans une bataille qui sera surement un bain de sang. Mettons que notre sacrifice à nous cinq, par un miracle que j'ignore, nous permettre d’arrêter le culte. Dis-moi maintenant que l'autre solution, à savoir le bain de sang est meilleure.

Ensuite peut être existe-t-il une dernière solution que je n’entrevois pas et qui puisse éviter les deux premières, mais ce que j’essaye de t’expliquer c’est que parfois il n’y a pas de bonnes solutions, juste une moins pire que l’autre et qu’il faut avoir le courage d’accepter."

Thorn : "Je sais que tu as raison mais... Je ne peux m'y résoudre..."

Isaac : ""Je sais. Je me suis longtemps demandé quelle était mon rôle dans ce groupe, je n'ai pas la même vision que vous, la gloire et la richesse ne m’intéressent pas particulièrement, j'ai des pouvoirs que les gens craignent et la confiance qu'on me porte est au mieux minime au pire inexistante. Mais finalement mon rôle est peut-être celui-ci: faire en sorte que les choses soient faite malgré tout lorsqu'il n'y a pas de bonnes manières de le faire, empêcher que le pire n'arrive quitte à prendre certains risques.

Je ne m’attends pas à ce que tout le monde me comprenne et m’accepte moi ainsi que mes décisions, mais encore une fois s’il faut cela…"

Thorn : "Tu sais que la gloire et la richesse ne sont pas non plus mes buts... Isaac... J'ai une dernière question avant de te laisser à ta méditation..."

Un air désespéré s'afficha sur le visage du chasseur.

Thorn : "Accepterais-tu de marcher main dans main ensemble ? Toi, Elric, Delaan et moi ? Aide-moi à rassembler le groupe et à transformer les tensions qui nous écartent les uns des autres en un magnétisme nous renforçant... Je pense que ce n'est que tous unis que nous pourrons trouver la... Moins pire des solutions. Et qui sait, peut-être réaliser un de ces miracles dont nous avons tant besoin..."

Le ton du sorcier n'avait pas changé tout au long de la conversation, la même froideur s'en dégageait toujours.

Isaac : "Je ne voulais pas parler que de la gloire et la richesse mais également une vision disons plus générale des choses. Effectivement il faut que notre groupe soit le plus unis possible pour maximiser nos chances de réussites. A savoir maintenant si certains y sont prêt."

À ces mots les yeux d'Isaac se portent un instant sur la silhouette de Delaan, assit plus loin.

Isaac : "Mais ne va pas te faire une nouvelle fois des illusions, je pense que cette compagnie ne durera pas une fois le culte défait, s'il l'est."

Thorn se leva silencieusement et commença à partir.

Thorn : "Bonne méditation, dit-il avec déception."
avatar
Callum Grimm

Messages : 101
Date d'inscription : 10/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum