Chroniques de Féérune : la Quête des Origines

g) Nightal 643 DR, Myth Drannor, City of Songs

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

g) Nightal 643 DR, Myth Drannor, City of Songs

Message  le moine noir le Mar 5 Jan - 20:32

(Notes écrites en netherese)

Sources : essentiellement les notes de Calypso, et des cartes de la région

Travaux d'Andronikos de Tilverton

Un marchand du nom d'Andronikos, originaire de Tilverton, passionné d'histoire et d'antiquités, acquit en 125 DR, sur un marché d'Arabel, un fragment de pierre taillée des plus étranges. Intrigué par les inscriptions sur le fragment de pierre, il décida de mener une enquête qui le conduisit au lieu dit Maelhos.

Texte de Greg : Une fois à Maelhos, Andronikos commence à se renseigner auprès des marchands à l'origine de la vente. Assez vite il se rend compte d'un certain malaise concernant cette vente et les portes se ferment les unes après les autres devant lui.

The longest-lived of the survivor-states, Hlondathans immediately began blaming others for the fall of Netheril’ discounting the news that Karsus himself had caused the destruction of Netheril. Their favourite target for such blame were the elves of Cormanthyr, whom they saw as “accomplices of the phaerimm.” They established good relations with the dwarves of Tethyamar, but otherwise concentrated on logging the nearby forest and herding cattle across the plains. Force of arms would not serve to shield Hlondath from the approach of the Anauroch, however. The desert slowly consumed its fields and fertile plains, driving the few that remained farther into the heartland. The Hlondathans finally incited the Cormanthyr elves into a war. In what became known as the Crown Against Scepter Wars, the elves and Hlondath exchanged a series of blows back and forth. Time after time, Myth Drannor crushed Hlondathan forces, and the wars served only to weaken Hlondath. Still certain Hlondathan raids managed to net the humans many valuable and powerful Elevn artefacts they gained from raided noble villas, wizards towers and tombs. Least powerful of the Three Realms, northerly Hlondath was a land of loggers and herdsmen (who kept sheep, goats, and rothe). Its capital was Mhaelos, but its most important city was Rulvadar, a fortified refuge against marauding ogres, orcs, hobgoblins, bugbears, and flind for folk in the Moonsea North. Companies of spearmen made many forays into the Border Forest. Under their protection, Hlundites made sturdy wagons, fine furniture, paper, and lumber to ship to other lands.

Les recherches d'Andronikos tournent assez rapidement court lorsqu'il est appréhendé par la milice locale de Maelhos puis présenté au Roi Sorcier Laummas de Hlondath. Selon ses écrits, le fragment de pierre aurait fait partie du pommeau d'une dague. Cette dague faisant elle même partie d'un set de cinq dagues en onix. Ces dagues auraient été récupérées voici quelques années par le roi Laummas au sein des ruines de l'ancienne citée de ShadowTop, l'une d'elle endommagée aurait été entreposé dans un lieu moins sécurisé que les quatre autres, intactes, puis volée au sein du trésor royale voici quelques années. Après interrogatoire et mise hors de cause d'Andronikos, le roi Laummas lui proposa de sponsoriser une nouvelle expédition au sein des ruines de la citée de Shadowtop et continuer son exploration. D'après les dires du roi Laummas, le set de dagues aurait été retrouvé prêt des ruines d'un étrange portail d'origine inconnu. Les dagues en elles même semblent porteuses d'une magie inhérente dont l'activation semble demander un sang bien déterminé, dont l'origine n'a pas pu être identifiée. Une nouvelle équipe est donc détachée sous les ordres d'Andronikos, accompagné d'hommes du roi de Maelhos. Connaissant la réputation des ruines de Shadowtop, détruite en plein ciel suite à une expérience magique malheureuse, qui s'est écrasée dans la gorge d'une rivière entre Téthyamar et Ulshantir. La ville en s'écrasant dans la terre meuble du lit de la rivière s'est presque entièrement enfoncée de toute sa hauteur dans les tréfonds de l'Outreterre. Tout à tour repaire de brigands puis plus récemment un nid fourmillant de clans gobelins et d'orcs originaire de l'ancien empire de Hlundadim, le royaume gobelin des Marches Gobelin. Le reste de la citée semble envahie par d'étrange émanations magiques et nécromantiques rendant toute exploration impossible. L'équipé prit donc la décision de se rendre sur les lieux à revers en passant par les mines de Tethyamar dont Lhondath garde depuis toujours d'excellentes relations depuis sa fondation. S'en suit un nouveau recrutement au sein de Téthyamar et leur parcours à travers les grottes de cristal. Andronikos parle ensuite d'une rencontre succincte avec une race insectoïde vivant proche des ruines de Shadowtop au sein d'un squelette aux dimensions titanesque. Suite à quelques frictions avec certains membres de son groupe, près d'une vingtaine de personnes au total, avec des éclaireurs Thri-Kreen la décision est rapidement prise de contourner les humanoïdes pour éviter tout autre combat, mais Andronikos se jure de revenir et d'élucider ce nouveau mystère.


Au départ, Andronikos croyait que le bâton avait été créé par Omanond mais, d'après d'autres sources, cet artefact lui aurait été donné. Par qui ? Les sources ne le précisent pas vraiment. Le bâton est blanc et au sommet se trouve une protrusion dans laquelle quatre gemmes gravitent. D'après Andronikos, le bâton existerait dans plusieurs dimensions en même temps... Selon la légende, celui qui possède le bâton "sait" également où se trouvent les Imaskarcana.

Texte de Greg : Vient ensuite leur arrivée devant le Bukhara et après plusieurs heures de recherches et d'études, Andronikos semble avoir élucidé une partie des mystères du portail. Il comprit qu'elle menait vers la demeure d'un Grand Artificier au coeur du Raurin. Les dagues semblent fonctionner comme une clef donnant accès à des lieux différents. Le portail quand à lui peut être activé indépendamment des dagues mais le lieu de destination devient alors aléatoire. La décision fut prise alors d'activer le portail grâce à la dague majeur. Andronikos d'écrit ensuite les premiers mètres après leur traversée comme un pont suspendu dans une nuit éternelle constellé d'étoile, d'un blanc d'ivoire d'une finesse et d'une pureté extrême comme une dentelle de perle s'étendant à travers un ciel d'encre. Il décrit également d'autre ponts et croisements sur les niveaux inférieurs et supérieurs, mais la route se dévoilant devant eux ne rencontra aucun embrochement avant d'arriver quelques heures plus tard devant un nouveau Bukhara.

Cette description correspond à une expérience vécue : le trajet au sein de l'Escalier Céleste (infinite staircase) il y a quelques années.

Texte de Greg : Vint enfin leur arrivé au sein d'un grand palais, malgré leur effort il leur a été impossible d'en sortir, seule la vue d'une citée immense au travers d'immense baies vitrées mais indestructible et infranchissable le convainquit de leur arrivée au sein d'Inupras, la capitale Imaskar. Le palais était comme scellé magiquement de l'intérieur, mais il trouva malgré tout quelques textes et des références à un certain « Prince Couronné » du royaume du Murghom, maître des lieux. Leur expédition se passait plutôt tranquillement lorsque soudainement l'enfer se déversa sur eux, des golems d’émeraude et des pièges jusqu'alors invisibles se déclenchèrent. Rapidement la troupe prit la fuite vers le Bukhara s'en demander son reste. De retour au sein de la caverne, une dispute éclata alors entre les hommes d'Andronikos et ceux du roi Laummas. Ces derniers cherchaient à récupérer les objets trouvés au sein du palais et les dagues. Andronikos réussit in extrémiste à se sauver de là et à fuir. Il mourut quelques mois après d'une étrange fièvre délirante. Avant cela il trouva refuge au sein d'un monastère d'Ilmater en Impiltur où il écrivit ses derniers textes. Un des derniers, extrêmement sibyllin, parle de son héritage qu'il espère faire parvenir à temps à sa famille.

Andronikos ne trouva ni le bâton ni les Imaskarcanas mais une sorte de livre magique qui relatait de nombreuses périodes de la vie de ce grand empire. Ce livre semblait se mettre à jour tout seul. Il ne parvint pas à le récupérer car il était comme "fixé" au palace. Il eût fallu du temps au magicien pour en percer le secret, temps qu'il ne trouva hélas jamais. Ce livre n'est pas le tome. Il s'agit d'un livre sur lequel on ne peut pas écrire. Une histoire s'écrit automatiquement dessus. Pas d'élément précis sur sa maladie ou malédiction si ce n'est que quand il a compris qu'il avait peut-être contracté quelque chose là bas, personne ne fut en mesure de l'aider. Il entendait des voix, avait des cauchemars, ne pouvait plus passer de nuit complète, etc...Cette malédiction n'est pas sans rappeler la malédiction d'Augathra, celle d'Edna, et l'état actuel de Morse...Dans ces travaux, Andronikos décrit les types variés des golems ainsi que leurs faiblesses ou forces connues. Certains étaient capables de vous envoyer magiquement quelque part... sans doute un espace dimensionnel dans lequel on ne peut qu'attendre la mort... Andronikos donne également la liste des sept Imaskarcana et quelques éléments sur leurs propriétés. Il a compris que pour obtenir l'ensemble du savoir, il faut les posséder tous. Car chaque objet renseigne sur un sujet en rapport avec ce qu'il est. Ces travaux se concluent par deux conjectures tout-à-fait intéressantes :
[1] An additional source of magical knowledge can be gleamed only once you consider all seven Imaskarcana as a whole.
[2] The Imaskari wielded magic from beyond the circles of this world, magic of staggering power. And they did it without the hin­drances, the limitations, of the Weave. The Imaskari spells wielded a different power. A second theme of magic, one reserved for those with strength and will enough to command it. A completely different symbology to impose one's will upon a completely different source of power. Only the dimmest memory of this ancient way remains in the hoary texts and garbled fragments studied inside these walls. It's called shadow magic in these impoverished days.
avatar
le moine noir

Messages : 478
Date d'inscription : 02/12/2007
Age : 42
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum