Chroniques de Féérune : la Quête des Origines

Rencontre Chaka/Ashanti, Suzail, Cormyr

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Rencontre Chaka/Ashanti, Suzail, Cormyr

Message  le moine noir le Ven 5 Déc - 11:29

6 Uktar 643 DR

The Laughing Lass is cozy and wellpoliced tavern in Suzail. Many sailors, adventurers, and mercenaries gather there, and many deals are made. Its name reflects its secondary use. Veteran adventurers are well aware that the best way to fence stolen goods, make contact with outlaws, or arrange shady deals in the city is with one of Suzail's evening-ladies, in a stout-walled room upstairs at the Lass.

La nuit vient de tomber sur Suzail. La fin de Marpenoth apporte ses premiers frimas et le soleil caché, les habitants cherchent la chaleur d'un bon feu dans l'une des nombreuses tavernes de la ville. Lorsque Chaka penètre passe la porte du Laughing Lass, un coup d'oeil alentour lui fait vite repérer où se trouve celui qu'il doit retrouver. L'homme est de stature et de corpulence moyenne, porte des habits passe-partout et est assis seul à une table un peu sur le coté. Sa tête est penchée sur la table, il semble écrire sur un parchemin.

Lorsque Chaka s'approche de la table, il relève la tête. C'est alors que l'homme quelconque laisse place à un être remarquable. En effet, la présence d'Ashanti ne peut échapper à personne. La profondeur de son regard qui plonge dans le votre, son élocution parfaite, ses gestes étudiés. Tout dans son attitude témoigne de la prestance de l'homme qui dépasse à peine la trentaine.

Ashanti : Vous etes parfaitement à l'heure Archimage. La ponctualité est plutôt rare. C'est une qualité que j'apprécie. Asseyez vous je vous prie.

Il enjoint le magicien de s'asseoir, libère un peu de place sur la table et deux verres de vin.

Ashanti : Je n'ai guère eu le temps dans ma vie de visiter les plus grandes cités de ce temps. Un retard que je compte bien combler tant il existe de telles magnificences!!! J'ai découvert la promenade et les jardins royaux. Des endroits réellement différent mais chacun à leur facon envoutants !!!

Il propose à Chaka de trinquer - ce dernier accepte - et vide d'un trait son verre de vin.

Ashanti : Je n'ai guère la patience des anciens, voila bien mon défaut... Très tôt j'ai eu tout ce que je désirais. Dans ces conditions, comment connaitre la frustration, le refus, le non ? Quand tout vous réussit, cela devient vite grisant, mais aussi excluant. En effet, ces choses là n'arrivent pas ou très très rarement. Ce n'est pas l'ordre naturel. Tôt ou tard, vous devez endurer, souffrir, froler la mort. A cause de vous, je suis passé par ces états là.

Son regard est plongé dans celui de Chaka qui à l'évocation de cette dernière phrase se contente de relever un sourcil. Difficile d'interpréter le ton de la voix d'Ashanti.

Ashanti : A cause de vous... ou grâce à vous ? Dans ces moments là, on comprend vite qui est avec vous ou contre vous!!! S'il n'y avait qu'une chose à retirer de tout cela, ce serait bien là le plus important. Savoir où va la fidélité de ceux qui nous entourent. Jusqu'où irait quelqu'un pour vous ? Car au final, les personnes sur qui on peut s'appuyer sans douter se comptent sur les doigts de la main. Les doigts d'une main même...

Chaka (prenant ses aises, sortant sa pipe, la bourrant et l'allumant) : Que puis-je pour vous Ashanti ?

Ashanti : Vous etes de la meme trempe que moi. Votre ambition est débordante, sans limite. En effet, pourquoi vouloir se limiter? Pourquoi s'arreter à un palier quand un autre est accessible ? Le temps ? L'argent ? Le danger ? Autant de facteurs limitants à nos actions. Le temps est négotiable, l'argent est atteignable. Maintenant le danger...

Il tapotte ses doigts sur la table.

Ashanti : Vous savez à quel point les gens compétents sont rares à trouver. Et plus encore, une fois trouvés, il faut réussir à les décider à bouger!!! Voila la raison de ma venue. Je suis actuellement dégagé de mes engagements auprès de mon ancienne compagnie qui ne pouvait m'apporter ce dont j'ai besoin. Je suis sur le marché. Vous etes quelqu'un de pragmatique. Je le suis aussi. Notre association serait sans limite pour nos contemporains. Et meme si nos recherches dépassent ce temps, notre alliance pourrait nous ouvrir des portes inespérées!!!"

Il ponctue souvent ses phrases de gestes de mains, de langage corporel. L'homme est impliqué dans ce qu'il dit.

Ashanti : Qu'en dites-vous ?

Chaka (songeur) : Une alliance ?

Pause.

Chaka (souriant) : Et sous quelle forme dites-moi ? J'ai déjà une compagnie. Ses membres sont mes amis. Du genre qui risquent leur vie pour moi et moi pour eux. Ils vous connaissent, au moins de réputation. Moi aussi. Je sais ce dont vous êtes capable au nom de l'ambition. Eux aussi.

Pause.

Chaka (le sourire s'effaça mais le ton restait calme) : J'ai tout lieu de penser que vous nous avez vendus au Sarrukh, là bas à Caer Corwell. Vous m'avez aussi attaqué, vous vous souvenez ? Test ou pas, c'est le genre de choses que je n'oublie pas. Ne le prenez pas mal mais... je me dois de vous avouer que je ne vous fais aucunement confiance. Toutefois... eu égard à vos immenses qualités et pouvoirs, je peux vous proposer, ponctuellement, une collaboration de type académique : échange d'informations savantes. Pour nous débloquer mutuellement. Parce que... la seule ambition que je possède, contrairement à l'idée que je me fais de vous, est d'ordre intellectuel.

Les volutes de fumée émanant de la bouche et des narines du moine noir cachèrent quelques instant son étroit visage. Elles se dissipèrent. De ses yeux vairons, Chaka observait son interlocuteur avec curiosité. Il le savait fier, prêt à tout, et se tenait donc sur ses gardes. La discussion prenant une orientation qu'il n'avait peut-être pas prévue ou souhaitée, ce fou pouvait exploser même en pleine taverne, à Suzail, en Cormyr.

Ashanti : Je n'ai pas demandé ce qui m'est arrivé. Depuis que je suis né, on m'avait destiné à faire cela. Ma jeunesse et le conditionnement ne me donnaient aucun recul sur ce que je faisais. Tout juste avait je de la liberté dans les méthodes mais meme concernant cela, au final, je ne le pense pas. J'étais là pour une raison. Je ne sais pas encore pourquoi mais je le saurai un jour...

Pause. Sourire énigmatique de Chaka.

Ashanti : Le fait est que désormais, je vis pour moi et comprendre des choses qui dépassent meme le plus grand expert que l'on peut trouver à la Maison Silencieuse. Mais ce savoir est dangereux à obtenir, tout comme il est difficile de le conserver tout en conservant sa vie. Je pourrais sans doute trouver des factions pour m'assister mais trop souvent, leur polarisation religieuse ne me convient pas. Voila pourquoi je suis là. Vous n'êtes pas de ceux là. Vous êtes un esprit libre qui ne cherche comme qu'à comprendre ce monde et les règles qui le régissent. Car seul celui qui comprend le monde peut être réellement libre !!!

Pause.

Ashanti : J'ai quelques alliés haut placés, vous aussi. Mais en dehors d'un soutien logistique, financier ou de bons conseils en temps voulu, ce que nous faisons les dépasse. Je ne les blame pas pour cela. Ils ont fait leur choix. Et ils en sont heureux. Tant mieux. Mais il ne peuvent pas comprendre la voie que nous avons choisi. Nous sommes desespérement seuls. Tout au plus les doigts d'une main sur ce monde. Les autres sont retirés ou n'osent pas bouger. Je n'ai que vous, vous n'avez que moi. Que nous le voulions ou non, si nous voulons réussir, nous devons nous allier !!!

Pause.

Ashanti : Pour revenir à Caer Corwell, je ne vous ai aucunement vendu. Je ne dis pas que vous n'avez pas été vendu attention. Mais je n'en sais pas plus...

Le regard d'Ashanti est déterminé. Chaka semble persuadé qu'il dit vrai.

Ashanti : Je vous ai certes attaqué pour tester vos défenses. Cela était maladroit je le reconnais. Mais les circonstances de la rencontre m'avaient decontenancé. Je ne m'attendais pas à cela du tout. Il ne s'agissait que d'un test. Rien de douloureux ou de létal. Je connais les artifices dont vous n'étes pas friands. Nous avons tous commis des erreurs. Tous autant que nous sommes. L'important est de savoir où nous désirons aller et comment

Chaka (visage grave) : Je consens à faire table rase du passé. Pour que nous progressions. D'autres seront moins prompts à pardonner, croyez-le bien.

Pause. Chaka tire sur sa pipe.

Chaka : Depuis longtemps déjà, je travaille avec de libres penseurs, des êtres atypiques, qui, au fur et à mesure de nos aventures, de nos succès et déboires communs, deviennent de véritables amis. C'est ma méthode. Ils me suivent de leur plein gré, en dépit des risques que nous courrons souvent, et participent, me donnent des idées... Je vois que vous voudriez procéder de même. Je ne peux que vous y encouragez. Reste que faire alliance avec moi revient, peu ou prou, pour vous, à faire alliance avec mes actuels compagnons. Car moi, je ne me suis pas dégagé de ma compagnie que j'ai mis du temps à construire. Et je n'ai pas l'intention de le faire. Même pas pour gagner un nouveau collaborateur aussi talentueux et prometteur que vous. Si vous n'êtes pas capable de les convaincre, nous devrons nous contenter de ma proposition. Peut-être avez-vous une autre solution ?

Ashanti : Qui sont vos compagnons ? Brottor Ghalkin est un fils de roi, insatisfait de sa condition, qui s'est exilé de sa faille natale et qui est pragmatique au premier chef. Qui plus est compagnon fidéle et guerrier exceptionnel. Etesien Kaikas est un marcheur des vents dont les miracles font trembler les plus redoutables adversaires. Lui aussi pragmatique forcené, son dogme le pousse à découvrir sans cesse les choses oubliées. Yondaelle Le'Quella, aussi elf qu'humain, curieux comme un gnome et hédoniste comme un halfling. Ne lui manque que l'appat du gain pour être la parfaite combinaison des races primaires. Doué de capacités héritées des plans exterieurs et expert en relations publiques comme en déguisement. En quoi pourrai-je contredire le choix de la composition de votre compagnie, Archimage ? Rassembler et entretenir une telle compagnie est un exploit dont je vous félicite.

Chaka (sourire) : Oui, je les ai sélectionnés avec grand soin. Mais le plus admirable, c'est qu'ils m'ont choisi aussi. Enfin... ils ont appris à m'accepter, et même à m'apprécier.

Pause.

Ashanti : En réalité, il est vrai que j'ai besoin de vous. Mais plus encore j'aimerais vous côtoyer. Comme je vous l'ai dit, la voie que je suis, que vous suivez, est une voie solitaire, faite de recherches vaines, d'études, de théories, de voyages. Il n'y a pas de place pour autre chose. Tout au mieux des compagnons de voyage, des connaissances, des amitiés, mais que l'on doit tot ou tard laisser dans une contrée lointaine. Partager cela au quotidien doit être grisant !!! J'imagine aussi qu'au fond de vous, vous aimeriez vivre cela. Ne pas être seul à comprendre la portée de ce que vous faites !!!

Chaka (sourire) : Écoutez, j'ai eu ma phase de doutes, j'ai connu mille souffrances. Et... je me suis senti très seul plus d'une fois, comme vous. Mais maintenant, c'est terminé. J'avance, je trace ma voie, avec ma petite compagnie, sans me soucier de ce qu'il adviendra. Il est temps. Les conséquences sont au-delà de notre entendement de mortels.

Pause. Larges volutes de fumée. Chaka toussote, boit et reprend.

Chaka (resservant du vin à Ashanti, puis à lui-même) : Pour conclure, Ashanti, pour le moment, me côtoyer, c'est côtoyer les autres. Et dans notre compagnie, les choses se règlent collégialement. Vous aurez l'occasion de vous présenter à eux et peut-être vous écouteront-ils comme je vous écoute. Ce sera à vous de les convaincre que vous pouvez être utile, que vous êtes sincère, que vos ambitions passent après celle du groupe, que vos idéaux coïncident avec les leurs. Si vous estimez cette étape dégradante, compte tenu de ce que vous êtes, de votre puissance, réelle, c'est que vous êtes résolument un soliste. Créez votre compagnie, dont vous serez le chef incontesté, avec vos propres règles de fonctionnement. Mais si vous vous soumettez à cette expérience, il se peut qu'ils vous donnent votre chance...
avatar
le moine noir

Messages : 478
Date d'inscription : 02/12/2007
Age : 43
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum