Chroniques de Féérune : la Quête des Origines

Partie 1 - Derlusk : entretien Chaka/Arlin Torn

Aller en bas

Partie 1 - Derlusk : entretien Chaka/Arlin Torn

Message  le moine noir le Sam 8 Fév - 22:21

Mirtul 643 DR

17- Portail de téléportation de la guilde de magie Derlusk. Achat de quelques composants, de parchemins, etc. Visite de la ville. Temple de Lathander en constuction. (...)

18- Arlin Torn, le Grand Illuminé, une figure éminente de la nouvelle capitale du très jeune empire des Martell, était un homme imposant dans tous les sens du terme : une carrure impressionnante, un charisme exceptionnel qui s'exprimait notamment par la puissance de son regard, un regard lourd, intense, où l'on percevait, de temps à autre, quelques éclairs de malice. Il reçut Chaka assis dans un large fauteuil perché sur un piédestal de marbre clair. Il était vêtu d'une simple toge en lin d'un blanc immaculé. Des bracelets d'or maintenaient serrées autour de ses poignets les extrémités des manches.

Arlin : Ainsi vous êtes le fameux Chaka dont Aryon m'a tant parlé ! Quel dommage que nous ne nous soyions pas rencontrés plus tot. Vous sembliez fourmiller d'idées novatrices et de grands projets aux dires de notre ami commun.

Il porta une main à ses lèvres,

Arlin : Mais j'imagine que votre longue absence était justifiée. On ne laisserait pas un ami dans la difficulté sans avoir une très bonne raison...

Il se redressa et sourit.

Arlin : Alors parlez moi de vous. Qu'avez vous fait durant ces années ? Vous êtes un héros de cette région et le peuple aime ses héros !!! [puis il ajouta fronçant un sourcil] Mais le peuple oublie ce qu'il ne peut pas voir. Vous sentez vous l'âme d'un héros ?

Chaka (glacial) : Non.

Un silence.

Chaka : Mais j'ai souvent cheminé aux côtés de véritables héros. Je les ai guidés pour qu'ils accomplissent leur destinée. Cela a été le cas pour Aryon Martell, Ténaris Manteaulion, Enguerrand Shieldheart, Samael de Suldophor, et bien d'autres. Je n'ai pas laissé Aryon seul en proie à l'adversité. Je l'ai conseillé à sa demande, aux premiers moments de son règne. Certaines des décisions qu'il a prises l'ont été sur la base de mes suggestions. Tel est mon rôle, ni plus, ni moins. Les archimages n'ont pas d'attaches, l'ignorez-vous ? Ils vont et viennent librement poursuivant leurs propres objectifs...

Pause.

Chaka (sombre) : Et voici la raison de ma présence devant vous.

Soupir.

Chaka : Des informations m'ont été rapportées quant à la présence d'un temple de Shar quelque part dans les Uthangol Mountains... Je suis inquiet. Car il n'est jamais bon de laisser pulluler de tels foyers de pestilence. La menace est réelle et leurs actions pourraient à termes destabiliser politiquement la région. Au cas où vous décideriez de mener une enquête, voire de lancer une opération offensive préventive, je peux vous révéler d'autres détails.

Lorsque Chaka eut fini de parler, Arlin fit un geste de la main,

Arlin : Nous parlerons de cela plus tard, nous avons le temps.

Il se leva et descendit de son piedestal en direction de l'archimage.

Arlin : Je souffre de voir que vous n'avez pas été remercié à la juste valeur de ce que vous avez fait pour la cause. Pour que ce peuple regagne sa liberté et puisse de nouveau être guidé par la lumière du juste. Aryon vous tient en haute estime et cela n'est pas si fréquent. Il m'a souvent fait part du regret que vous ne soyiez plus à ses cotés. Je lui ai bien expliqué qu'un mage tel que vous suivait son propre agenda mais ce sont là choses difficiles à appréhender pour un homme d'action. Cependant, je ne pourrais que vous recommander de vous faire plus présent. Qu'il s'agisse de présence physique ou... spirituelle. Les moyens magiques dont vous disposez rendent cela aisé. Une dépense d'énergie modeste pour un grand bienfait. Le corps et le cœur ont besoin de chaleur [dit-il en posant une main bienveillante sur l'épaule de Chaka].

Il remonta les marches pour regagner son fauteuil et se rassit.

Arlin : Vous avez partagé le quotidien de héros, bravé mille dangers et œuvré pour la sauvegarde de l'humanité. Malgré cela, vous demeurez seul et semblez porter sur vos épaules cent fardeaux. Vous m'en voyez mortifié et je mettrai un point d'honneur à vous soulager.

Il ouvrit les mains comme pour passer la parole à Chaka.

Arlin : Par où commencer ?

Un silence. Les paroles d'Arlin semblèrent trouver un écho dans l'esprit tourmenté de l'archimage.

Chaka (d'une voix douce) : Votre grâce, il y a quelques jours, j'ai perdu une amie chère, une jeune femme très courageuse appelée Calypso. Elle s'est sacrifiée pour me permettre de vivre et de continuer la quête qu'ensemble nous avions commencée. Vous êtes un homme d'une haute spiritualité en connexion directe avec le dieu solaire. Je veux croire que la lumière du juste revêt de multiples aspects. Calypso n'était pas, à proprement parler une servante de Lathander, mais... peut-être pourriez-vous prier, avec moi, demain matin, aux premières lueurs du jour, afin qu'à Dweomerheart, où son âme immortelle réside désormais, elle éprouve les sentiments de paix, de plénitude et de béatitude, en récompense des immenses efforts accomplis et des nombreuses souffrances endurées ici-bas...

Pause.

Chaka (le visage à nouveau fermé) : En parcourant les routes de ce monde, j'ai contrarié les plans de nombreux suppôts de l'Ombre. Et je me suis fait beaucoup d'ennemis. Me côtoyer trop longtemps mène à la mort... Voilà pourquoi je ne m'attache à personne, me déplace sans cesse, et ne m'installe nulle part durablement.

Arlin : On dit parfois que les hommes font de leur cas particulier une généralité. Ou que d'une exception ils font une règle. On comprend mieux ainsi pourquoi pour certains, les memes schémas se répètent inlassablement. Notre inconscient nous joue des tours et nous pousse, telle une force inertique, à réproduire les memes erreurs. Mais vous n'êtes pas seul. Vous n'êtes plus seul Chaka. Vous avez frapper à la bonne porte. Ici, rien ne vous arrivera, j'en fais le serment. Il faut que vous éprouviez de nouveau de bons sentiments. Ceux que vous avez cru bon de devoir éloigner pour mener à bien vos missions. Mais au contraire, je crains que privé de ces sentiments, vous ayez agi et réflechi de manière incomplète, oubliant certaines priorités et règles élémentaires. Et il m'incombe de raviver la flamme vacillante au fond de votre cœur. Car si vous ne croyez plus en ces sentiments, l'ombre que vous combattez avec tant de véhémence a déjà gagné.

Il fit une pause et posa son regard compatissant sur le moine noir.

Arlin : Je serai content et honoré de prier avec vous.

Cette phrase clôtura l'entretien. Le moine noir se retira, songeur.


Dernière édition par Le Moine Noir le Ven 14 Fév - 12:43, édité 14 fois
avatar
le moine noir

Messages : 478
Date d'inscription : 02/12/2007
Age : 43
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Entretien Chaka/Arlin Torn (suite)

Message  le moine noir le Lun 10 Fév - 16:43

19- Nouvelle audience au temple de Lathander dans la matinée.

Chaka : Votre grâce, outre le plaisir de revoir l'empereur après deux ans d'absence, quels sont donc les derniers événements survenus dans l'empire qui mériteraient, selon vous, que je m'y attardasse ? Je veux dire : quels conseils pourrais-je prodiguer à l'empereur, quel soutien pourrais-je lui apporter qu'il n'ait déjà reçus de votre part ?

Arlin : Ne négligez pas l'importance d'une présence, d'un sourire, d'une main sur l'épaule. Cela est tout autant important qu'une donation pécuniaire à l'ordre. D'une part, Aryon serait ravi et cela n'a pas de prix. D'autre part, votre sagacité, votre érudition et votre ambition seraient des atouts sur un grand nombre de sujets. Mais je sais que le temps est précieux. Il est peut être venu le moment de penser un peu à vous et de gouter à un repos mérité. Qu'en pensez vous ?

Chaka : Mmm... Je dois hélas m'absenter à nouveau... des affaires pressantes, sensibles... Je tenais à vous remercier pour votre accueil chaleureux. A mon retour, je passerai un peu de temps à Derlusk. J'aurai grand plaisir à m'entretenir avec vous.

Chaka salua, recula, fit quelques pas en direction de la sortie, puis soudain il s'arrêta, se retourna et ajouta.

Chaka : Hier, lors de notre entretien, j'ai mentionné un danger qui, je le crains, s'éveille à l'est. Si nous ne le maîtrisons pas rapidement, la situation empirera. Je vous conjure de m'entendre, de ne pas différer la résolution de cet écueil, de n'en point minimiser l'importance. L'église solaire ne compte-t-elle pas en ses rangs quelques prêtres ou paladins disposés à enquêter sur les activités des agents de Shar dans les Uthangol Mountains et à les arrêter tant que nous le pouvons encore ? J'ai dans les plaines des alliés qui seraient heureux de leur prêter main forte.

Arlin : Les montagnes Uthangol sont bien loin d'ici Chaka. De plus, elles n'appartiennent pas officiellement à l'Empire. Une action en ce lieu impliquerait de nombreux dossiers à ouvrir et traiter. Avez vous consigné par écrit les éléments à votre disposition sur ce sujet. Si ce n'est pas encore le cas, faites le et j'enverrai ces informations à notre avant poste de Three Swords pour en savoir plus.

Chaka : Cela sera fait votre grâce. A ce stade, je ne peux hélas vous fournir qu'une information partielle, incomplète. Les agents de l'Ombre excellent dans l'art de la dissimulation comme vous ne l'ignorez point. D'un autre côté, c'est une aubaine de pouvoir frapper sans qu'ils se doutent que nous soyons informés de leur présence dans cette chaine montagneuse.

Pause.

Chaka : En vérité, j'envisageais plutôt une action aussi discrète que... fulgurante...

Arlin : J'ai toute confiance en nos porteurs éclairés sur la gestion d'un tel dossier. Dès que j'obtiendrai des éléments, je vous les ferai suivre.

Cette phrase clôtura l'entretien. Le moine noir se retira, sceptique.


Dernière édition par Le Moine Noir le Mer 12 Fév - 19:24, édité 8 fois
avatar
le moine noir

Messages : 478
Date d'inscription : 02/12/2007
Age : 43
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum