Chroniques de Féérune : la Quête des Origines

4 Elasias 639 DR, Wyrmbones, Shaar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

4 Elasias 639 DR, Wyrmbones, Shaar

Message  le moine noir le Sam 16 Juin - 9:40

(Récit écrit en netherese)

Quatrième jour du mois d'Elasias, 639 DR, Wyrmbones, le Shaar méridional, Faerun, Deuxième Âge de ce monde.

Ils auront finalement réussi à m'entrainer avec eux dans cette course folle qu'est la récupération du troisième morceau de l'épée d'Al-Djazari... Des jours et des jours avant d'atteindre les contreforts des Wyrmbones. Des montagnes d'une âpreté telle que même Sénoj refusa d'y retourner. Demain, nous devrons affronter un formidable adversaire. Les dragons sont des créatures mythiques, invincibles, ils n'ont pas de faiblesses. Cette fois, je crois qu'il y aura des pertes. Au fond, je crois même que je pourrais mourir. Mais je n'ai pas peur, je n'ai plus peur. Si cela doit se terminer ainsi, et bien... soit. Mais je ne partirai pas seul, j'emmènerai le dragon avec moi dans la mort.

De la conversation que j'ai eue récemment avec Enguerrand, il me revient des bribes. Il a dit : "Comprendre est notre art. Le savoir est une arme." Le garçon n'est pas très cultivé, mais il est loin d'être idiot. Nombre de mes anciens maitres partageaient ce point de vue, Maitre Pyrcell, Maitre Esklindrar... Et je m'en suis rendu compte par moi-même ô combien. Je sais aussi que le savoir est dangereux. Je me souviens de la symbolique attachée à la célèbre bougie de crystal, cet objet si cher aux devins. La bougie de crystal représente la connaissance, rare, belle, mais fragile. Elle est censée nous rappeler, à nous autres savants qu'un Maitre doit apporter la lumière où qu'il serve, mais également qu'à l'instar du crystal, les certitudes peuvent se briser et avec elles les destinées et les réalisations humaines. Un savant peut grandir dans l'arrogance, se conforter dans son savoir et dans ses opinions, mais les véritables Maitres sont toujours d'humbles personnes. Car précisément, en vertu de leur recherche incessante de la Vérité, ils réalisent avec une acuité plus profonde que la plupart des autres hommes que nous sommes tous très différents dans la manière dont nous appréhendons les choses, mais que dans notre ignorance infinie, nous sommes tous semblables !

640 DR, l'Année de la Bête à Crocs... Et voilà que nous nous apprêtons à défier un dragon crocs chez lui, dans son propre repaire... à reformer un objet caché depuis deux siècles, oublié de tous, sauf de Monroe, lequel, informé de mes recherches, venait me voir moi, qui ne suis pourtant pas censé exister à cette époque. Quel sens donner à la prophétie dans ces conditions ? Bien malin qui pourrait le dire. Maitre Théobald, du Collège de Miresk, avait peut-être raison lorsqu'il affirmait, avec son franc-parler coutumier, qu'une prophétie est semblable à une catin, trompeuse et parfide. "Elle prend ton membre dans sa bouche et tu gémis de plaisir et réalises à quel point c'est bon et doux... et soudainement, ces dents se referment et tes gémissements de plaisir se transforment en cris de douleurs et en larmes de souffrance... Telle est la nature profonde des prophéties, Chaka", concluait-il avec un sourire triomphant.
avatar
le moine noir

Messages : 478
Date d'inscription : 02/12/2007
Age : 43
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum