Chroniques de Féérune : la Quête des Origines

17 Mirtul 639 DR, Rethmar, Shaar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

17 Mirtul 639 DR, Rethmar, Shaar

Message  le moine noir le Sam 26 Nov - 12:19

(Récit écrit en netherese)

Dix-septième jour du mois de Mirtul, 639 DR, Rethmar, le Shaar méridional, Faerun, Deuxième Âge de ce monde.

Dans la matinée, j'assistai au discours de Ténaris Manteaulion devant Barathéon Shieldheart et Louis Maupertuis, en séance plénière. Le discours du barbare fut intéressant à bien des égards : un vibrant plaidoyer pour une prompte prise de conscience de la menace imminente et réelle (quoiqu'encore un peu diffuse) que représentaient les gnolls, suivi d'une proposition d'alliance pour y mettre un terme entre chevaliers, archers et fantassins de l'Empire et cavaliers barbares des steppes. Mais la rhétorique passionnée du jeune lion se heurta au scepticisme et à l'ironie du vieux briscard Shieldheart (à coup sûr rien de moins qu'une agréable répartie en regard de la froide et hautaine attitude à laquelle les barbares avaient dû être confrontés, qui, à Lhesper, effectuaient plus ou moins simultanément la même démarche auprès des ministres de l'Empire). Je notai toutefois ceci : les lions s'étaient réveillés, à supposer qu'ils fussent jusqu'alors somnolents. Ils montraient désormais ostensiblement leurs crocs et leurs rugissements furieux n'allaient pas tarder à résonner partout dans la plaine... Suivis ou non par les forces de l'Empire, les lions se préparaient à unifier les tribus pour tenter d'anéantir les hyènes qui pullulaient sur leur territoire et le souillaient... Et je me retrouvais, moi, Chaka, en plein milieu des troubles à venir... Etait-ce là le véritable sens de l'histoire ? Dans quelle mesure devais-je et pouvais-je l'encourager ?

Les discussions s'orientèrent finalement vers l'action à mener pour récupérer le marchand et son fils, prisonniers du géant, et pour se débarasser de cette menace plus locale et plus immédiate, parfaitement identifiée quant à elle. Il fut décidé, après quelques débats, qu'Agathe prendrait la tête d'une expédition punitive composée d'Enguerrand, d'Aragnel, des deux barbares, de quatre mercenaires de confiance, et... de moi-même, l'historien chroniqueur... à ma propre demande... Pourquoi cette démarche volontaire ? Parce qu'isolé, je ne pouvais, ni ne pourrais rien faire et qu'il importait donc que je constituasse au plus vite un groupe d'aventuriers compétents, loyaux et confiants les uns envers les autres : rien de tel qu'une expédition de ce genre pour initier le projet.
avatar
le moine noir

Messages : 478
Date d'inscription : 02/12/2007
Age : 43
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum