Chroniques de Féérune : la Quête des Origines

6 Mirtul 639 DR, Kormul, Shaar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

6 Mirtul 639 DR, Kormul, Shaar

Message  le moine noir le Dim 6 Nov - 16:08

(Récit écrit en netherese)

Sixième jour du mois de Mirtul, 639 DR, Kormul, le Shaar méridional, Faerun, Deuxième Âge de ce monde.

A l'aube, j'entendis les premiers chants religieux s'élever dans la nef du temple et décidai de rejoindre frère Aragnel et ses adeptes pour communier avec eux.

Plus tard dans la matinée, nous retrouvâmes Enguerrand et Agathe sur le port. Un bateau devait nous emmener de l'autre côté du Lac Lhespen (gigantesque étendue d'eau, presque une mer intérieure !). Alors que nous nous éloignions lentement du rivage, je contemplai, songeur, la capitale impériale, majestueuse et grouillante de vie. D'ici peu de temps, elle ne serait plus que ruines...

Lors de la traversée, je posai à Agathe des questions dont l'impertinence me fit frémir a posteriori et je me surpris à m'enthousiasmer de la qualité de ses réponses qui révélaient son esprit subtil et sa très grande sensibilité. Cette jeune femme n'était pas à l'aise dans son rôle : elle n'aspirait qu'à faire la preuve de son courage dans quelque aventure trépidante qui l'éloignerait de ses devoirs familiaux. J'eus la faiblesse, parce qu'ils m'étaient tous devenus fort sympathiques, d'exprimer à mes compagnons mon inquiétude concernant l'avancée des gnolls. Nul doute que ces derniers rassemblaient leur force en vue d'un assaut massif dirigé contre l'empire, et en tout premier lieu contre la capitale. Je leur révélai que les gnolls avaient abandonné leur dieu traditionnel, Gorellik, au début du septième siècle [divinité fort ancienne ; culte remontant à l'époque antique où l'empire des races créatrices dirigeait Faerun ; le fait que Gorellik ne créa pas les gnolls est l'une des raisons couramment invoquées pour expliquer que ces derniers se détournèrent finalement de lui] pour tourner leurs prières vers le prince démon Yeenoghu. Lorsque l'on prenait le temps d'examiner les sinistres titres de ce dernier : "le destructeur", "la bête massacreuse", "le seigneur des ruines", on ne s'étonnait plus guère du regain de violence et de cruauté dont les hyènes faisaient preuve depuis quelques décennies. Je conseillai donc à Enguerrand d'oeuvrer afin que le problème fût soulevé en haut lieu et que des mesures militaires concrètes fussent prises au plus vite... Car, de par ma connaissance de l'histoire, je craignais fort que le problème des gnolls ne fût en ce temps gravement sous-estimé.

Kormul était un bourg fortifié, organisé autour du chateau de la Maison Shieldheart, construit sur les hauteurs d'une colline. Les murailles, certains bâtiments et même le donjon seigneurial portaient des traces évidentes d'une influence architecturale naine et lorsque j'en fis la remarque, Enguerrand me confirma qu'à l'origine, Kormul avait été édifiée par une communauté naine du Grand Rift. A l'extérieur du bourg s'étendaient les tenures (qu'exploitaient les paysans libres), les terres des Shieldheart, le moulin près d'une rivière, la forêt seigneuriale (domaine de chasse), etc.

Peu de temps après notre arrivée au chateau, Enguerrand nous invita Aragnel, Agathe et moi-même à le rejoindre dans la crypte (!) où nous eûmes une conversation, qui fut interrompue par Barathéon Shiedheart en personne. La soixantaine, Barathéon Shieldheart avait l'apparence générale et les manières d'un guerrier plutôt que d'un intellectuel, un caractère affirmé, une voix tonitruante. Nous fûmes conviés à souper avec lui. Au cours du repas, il me posa quelques questions sur mes projets personnels et me demanda de conter quelques histoires pour le distraire (et peut-être aussi faciliter la digestion de l'énorme quantité de viande et de fromage qu'il avait ingurgitée). Enguerrand eut l'intelligence d'orienter la discussion sur une possible utilisation de mes (modestes) capacités pour remettre de l'ordre dans la bibliothèque privée et pour mener à bien quelques tâches érudites relatives à la dynastie Shielheart et à la dynastie Maupertuis (généalogie, récits des actes héroiques des ancêtres, etc.). Cette idée plut au père qui donna un accord de principe. L'ambiance fut ensuite passablement refroidie par l'évocation des mariages futurs du frère ainé (Théodore) et de la soeur cadette et du voyage prochain vers les terres Maupertuis à l'occasion des cérémonies mortuaires en l'hommage de la défunte épouse de Barathéon, Hélène de Maupertuis.
avatar
le moine noir

Messages : 478
Date d'inscription : 02/12/2007
Age : 43
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum