Chroniques de Féérune : la Quête des Origines

5 Mirtul 639 DR, Lhesper, Shaar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

5 Mirtul 639 DR, Lhesper, Shaar

Message  le moine noir le Dim 6 Nov - 16:06

(Récit écrit en netherese)

Cinquième jour du mois de Mirtul, 639 DR, Lhesper, le Shaar méridional, Faerun, Deuxième Âge de ce monde.

Au matin du troisième jour de voyage, nous atteignîmes Lhesper, la capitale de l'empire, le siège de la dynastie Angarath depuis dix générations. Je fus, je dois bien l'avouer, frappé par la grandeur, la puissance et l'opulence de cette immence cité fortifiée. Lhesper était une ville portuaire, édifiée sur les rives du lac Lhespen. Elle était peuplée d'environ 45000 âmes, majoritairement des humains (également une colonie naine originaire du Great Rift) et organisée en quartiers : port, quartier des artisans, quartiers résidentiels, quartier des plaisirs, etc. De nombreuses tours s'élevaient majestueusement vers le ciel. La ville comptait également moult bâtiments massifs à plusieurs étages en pierre de taille, de larges places pour la tenue des marchés, des ruelles innombrables mais aussi quelques grandes artères reliant les différents quartiers, des temples (Savras, Oghma, Lathander, Waukeen, Arshadalon). L'ensemble dégageait une forte impression de rationalité et de modernité, impression d'ailleurs renforcée par le constat d'heureuses innovations, telles que le réseau d'égouts souterrain, les ingénieux systèmes d'irrigation et de gestion de l'eau, l'éclairage public nocturne (via des sortilèges de lumières), etc. Après que nous eûmes franchi les colossales murailles, nous nous promenâmes dans la cité. Je notai alors divers détails : en premier lieu, l'activité intense dans les rues encombrées d'éventaires, dans les boutiques, dans les tavernes, sur les places et sur le port ; en second lieu, la sécurité assurée par des patrouilles de miliciens disposées un peu partout, en particulier aux abords du quartier des nobles ; en troisième lieu, les nombreuses statues représentant le dragon Arshadalon (culte officiel de l'empire).

Me sachant livré à moi-même, le frère Aragnel eut la gentillesse de m'inviter dans son temple pour la fin de la journée et pour la nuit. Offre généreuse. Le temple de Lathander à Lhesper était modeste. Frère Aragnel en était le responsable. Il était assisté dans sa tâche par deux prêtres de rang inférieur. Nous profitâmes de l'après-midi pour nous reposer et nous eûmes dans la soirée, avant le souper, une discussion théologique fort intéressante. Nous parlâmes entre autres sujets des thèses classiques sur la cosmogonie d'Abeir-Toril, de la filiation que je voyais entre Amaunator et Lathander, ainsi que de ma definition du Mal absolu. Je lui rappelai qu'après que le Seigneur Ao eut créé l'univers, il était dit que le chaos tourbillonnant s'agrégea pour former deux principes divins jumeaux : Sélûné, une entité de lumière et de création, et Shar, un pouvoir de ténèbre et de destruction. L'essence même de Shar était paradoxalement liée au néant qui prééxistait à l'acte fondateur d'Ao. Je lui dis que pour moi, Shar reflètait l'obscurité originelle, le vide parfait, troublé à l'origine des temps par un Dieu suprême, distant et indifférent. Et lui fis part de mon intuition, à savoir que le "coeur" de Shar aspirait par dessus tout à un retour au calme de la non-existence. C'était la raison pour laquelle Shar conspirait dans l'ombre pour démolir toute construction, détruire tout ordre et pervertir toute création. Ce qui faisait bien de cette entité la quintescence du Mal, la plus grande menace pour le genre humain.

Je tentai, mais en vain, de lui expliquer que la haine de Shar contre Mystryl avait le potentiel de déclencher la fin du monde, que cette haine remontait aux origines du monde, au moment où Mystryl créa la Weave qui infusa toute chose dans le monde et qu'en réaction, Shar "conçut" une force magique maléfique corruptrice appelée Shadow Weave, basée sur le néant et sur des secrets insensés, par laquelle la Reine des Ténèbres, tentatrice et perfide, entretenait et répandait son gigantesque pouvoir.

Voyant en cet Aragnel un potentiel allié de grande valeur, je martelai qu'il fallait impérativement empêcher que Shar parvînt à ses fins. Et, afin de le porter vers l'action, je concluai ma démonstration par cet avertissement de l'Evangéliste : "Celui qui croit en lui n'est point jugé ; mais celui qui ne croit pas en lui est déjà jugé (...). Et ce jugement c'est que la Lumière étant venue dans le monde, les hommes ont préféré les Ténèbres à la Lumière, parce que leurs oeuvres étaient mauvaises. Car quiconque fait le mal hait la Lumière, et ne vient point à la Lumière, de peur que ses oeuvres ne soient dévoilées ; mais celui qui agit selon la vérité vient à la Lumière, afin que ses oeuvres soient manifestées, parce qu'elles sont faites en Dieu." (Jean 3:18-21)
avatar
le moine noir

Messages : 478
Date d'inscription : 02/12/2007
Age : 43
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum