Chroniques de Féérune : la Quête des Origines

4 Mirtul 639 DR, campagne shaaran, Shaar

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

4 Mirtul 639 DR, campagne shaaran, Shaar

Message  le moine noir le Dim 6 Nov - 16:03

(Récit écrit en netherese)

Quatrième jour du mois de Mirtul, 639 DR, campagne shaaran, le Shaar méridional, Faerun, Deuxième Âge de ce monde.

De plus amples discussions avec mes compagnons de route me permirent de réaliser que l'éducation d'Aragnel et d'Agathe laissaient à désirer : ils ne savaient que bien peu de choses sur le monde, sur son histoire et sa géographie. Le sieur Enguerrand, quant à lui, semblait disposer d'une culture un peu plus étendue. Je remarquai vite et conservai précieusement en mémoire le fait qu'il était très à cheval sur l'étiquette, ne manquant jamais d'évoquer le respect qu'on lui devait compte tenu de son rang social.

Agathe était bien promise à un nobliau de la région par le choix de son père, dont il était clair qu'on ne discutait pas les décisions. Elle ne semblait guère réjouie par son avenir : absence totale de sourire sur son visage lorsqu'on évoquait le sujet, expression attristée de son regard lorsqu'elle était plongée dans ses pensées... Son frère Enguerrand tentait de la raisonner en lui rappelant ses devoirs. Le ton qu'il employait pour sermoner sa soeur laissait difficilement transparaitre ses véritables sentiments. Comprenait-il les tourments intérieurs et les angoisses qui habitaient cette dernière ?

Le frère Aragnel avait proposé aux deux autres de se lancer dans cette expédition à l'est de Lhesper. Mais il fut peu locace sur les causes exactes de cette quête. S'agissait-il d'une vision qu'il avait reçue en songe ? Profitant d'une visite d'Enguerrand et d'Agathe à la capitale, pour raisons politiques et diplomatiques, il leur avait confié son projet et les avait convaincus de l'accompagner, au nom de l'amitié et de la fraternité qui les unissaient (Aragnel était frère de lait des deux autres). La quête s'était soldée par la destruction de quelques morts-vivants mineurs dans les ruines du château d'Al-Hanar et bien entendu par une rencontre inattendue... Aragnel y voyait un signe de la Providence divine, Agathe une ouverture bienvenue, Enguerrand une simple coïncidence.
avatar
le moine noir

Messages : 478
Date d'inscription : 02/12/2007
Age : 43
Localisation : France

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum