Chroniques de Féérune : la Quête des Origines

d) La mort d'Hector et de Lancercan, 12 Tarsakh, Halendos

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

d) La mort d'Hector et de Lancercan, 12 Tarsakh, Halendos

Message  Voyvodin le Ven 18 Fév - 0:45

Récits des événements par Voyvodin

Je suis assis à même le sol. Je n’écoute pas la conversation de mes « Frêres » sur la gravité de la situation, du trouble de la Toile et d’autres choses.
Devant nous, les cadavres atrocement mutilés de Lancercan et d’Hector. Bien que j’imagine que le premier n’a surement pas été assez rapide et que le second aura eu l’hésitation de trop, il semble qu’ils n’avaient aucune chance.

- Flashback -
Plus tôt, nous avons une discussion dans la grande maison que le barde demi-elfe a laissé à Marty. Enfin, une discussion, c’est quand on peut en placer une : Chaka nous a assommé avec un monologue interminable, nous demandant de rejoindre ses idées pour ensuite nous conjurer de ne pas faire ce choix ( ?!).
Bien que j’aie parfois envie de l’assommer, je ne perds pas de vue qu’il est un visionnaire alors j’essaie de tirer le bon vin de l’ivraie de son soliloque.
Je vois au sourire narquois de Marty qu’il brule d’envie de lui répondre que c’est facile de dire plus tard « je vous l’avais bien dit ! » quand on envisage toutes les scénarii possibles et leur contraires !

Finalement, à nous cinq, nous arrivons à cohabiter. Il n’y a plus de rixes, plus de mots plus haut que l’autre même si il est difficile d’aller dans le même sens.
Caïus est raisonnable mais roule d’abord pour lui, Wyrven est impétueux et prompt à en découdre, Marty est aigri mais reste très humain, Chaka est intelligent mais fou aussi et moi…
Mais qui je suis pour les juger ? Qu’ais-je fais pour me distinguer ? Malgré mes efforts, tout porte à croire que mon seul talent est celui de vaincre mes adversaires.

Nous nous réveillons tous brusquement dans la nuit, notre âme est déchirée. La vérité nous apparaît rapidement à travers le lien qui unit les Choisis: Lancercan et Hector sont morts.


--

Les quatre frères qu’il me reste me connaissent bien et respecte mon silence.  Je suis partagé entre des envies de vengeance contre les responsables de ce double meurtre, de la colère pour mes  frères décédés d’avoir choisis de s’isoler, de la colère contre moi-même.
Quelque part, il y’a quelqu’un qui va prendre très cher et qui ne le sait pas encore… Humpf, le cas de mes propres origines et mon encombrant père me semble aujourd’hui bien secondaire.

Mes frères ont raison, c’est à Shaar que profites le plus la dilution du legs de Mystra.

La veillée funèbre ne se terminera pas dans le recueillement. Nous sommes à notre tour attaqués, tout d’abord par d’immenses ombres fantomatiques silencieuses comme la nuit, puis par un immense démon plus haut qu’un arbre et enfin par un sorcier sur de sa suprématie. Cette attaque surprise porte ses fruits et nous subissons plus que nous agissons. Chaka bat en retraite pour sauver sa peau. Caius essaies de nous garder tous en vie mais le contact glacial des fantômes l’affaiblisse considérablement. Marty ne peut utiliser les techniques de l’ombre contre des créatures des enfers et même Wyrven qui est à la défense ce que je suis à l’attaque ne peut éviter de sévères blessures. J’encaisse difficilement des coups qui auraient laissés pour mort mes frères : pas question de laisser un autre Choisis périr !

Un aide providentielle nous vient par Séluné, étroitement lié à Mystra et Shaar depuis la nuit des temps, par un rayon de lune paralysant l’effroyable monstre. Ce sursis nous permet d’inverser l’issue du combat. Quand au sorcier, il réussit à s’enfuir malgré nos efforts.

Je ne les compte plus, les jeteurs de sorts couards. Il faudra que je demande à Chaka si c’est le premier sort qu’apprend un magicien débutant !

Dans le tumulte du combat, les corps de nos frères défunts ont disparu…

Je ne sais plus si c’est en faisant le lien avec l’intervention divine de Séluné ou parce que nous avons été contacté que nous nous rendons au temple de la déesse.  Sur place, nous retrouvons la prêtresse, aujourd’hui très calme et non sujette à ses mystérieux délires. Elle est accompagnée d’autres représentants du culte qui nous sont inconnus mais qui semblent être des personnages importants.  Les informations qu’ils nous apportent  finissent de désigner Shaar.

On dirait bien que nous allons être très occupé et pour très longtemps. L’éternité et l’ennui attendront…
avatar
Voyvodin

Messages : 200
Date d'inscription : 29/07/2009
Age : 47
Localisation : Au dessus de ton cadavre

Voir le profil de l'utilisateur http://www.fallaitpasmechauffer.com

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum