Chroniques de Féérune : la Quête des Origines

b) Le récit d'Hector, 2 Tarshakh 1385

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

b) Le récit d'Hector, 2 Tarshakh 1385

Message  veyron le Mar 23 Mar - 0:58

Je marche avec Leonard, c’est un bon compagnon, pas trop bavard et cultivé.
Nous n’échangeons pas trop, mais je lui fais confiance il m’a été recommandé par la belle dame Alustriel. (pensée : « Elle n’est vraiment pas comme nous, qu’elle lignée étonnante ! Et sa sœur est si belle… mais je dois m’interdire de penser ca, ce n’est pas bien, elle est marié et en deuil).

Nous nous rendons Léonard et moi dans la ville de Synod, une ville en ruine, apparemment.

On m’a raconté l’histoire de ses habitants les Nethérids. Ils étaient de très puissants mages, Léonard me l’a confirmé. Puissant jusqu’envisager le monde différemment et à faire voler des cités. La première chose que je me dis c’est à quoi bon… a quoi bon tout ca s’ils n’ont pas pu éviter le chaos et les shades qu’ils sont devenus. Néanmoins je les respecte car il n’était pas vil et ca c’est tellement rare de nos jours. Ils ont eut des ennemis très puissant, qu’ils ont essayé de contenir, en vain. Tellrun m’en a bien parlé. Ca quête est inimaginable, il vit dans ses rêves.

Je me rends là bas pour revoir Chaka, Caius. Orgol serait mort apparemment… Je ne le regretterais pas, nous ne partageons que peu de valeur si ce n’est la fureur d’un combat. Comme le juger ? Quand un jour il était valeur et solidaire et l’autre menteur et égoïste. Mais qui suis-je pour juger… surement quelqu’un qui s’est toujours voué au service des autres plutôt qu’au sien, ce devrait suffire. Ma vie d’avant était plus calme et si agréable.

Je sais dorénavant pourquoi je suis encore en vie. Ce maigre rodeur qui marche a coté d’un prête a l’allure décidé, a été sauvé par des centaines de vie pieuses et par la dévotion de personnes qui croyaient plus en lui que tout autres. Je n’en demandais pas autant. Mes anciens…. anciens ? (pensif) compagnon n’en avaient que cure de ma vie, ils ne m’ont pas vraiment protégé. Je me dis qu’ils m’ont abandonnés. Je ne leur aurais pas voulu si j’étais mort, mais c’est impossible. Ce sont quantité d’âme qui ont été sacrifiées pour une cause que je ne saurais peut être pas mené a bien ? L’espoir, j’ai connu des gens qui en parlaient bien mieux que moi… puisque je n’y crois que peu.

Nous sommes arrivé dans cette ville, des gravas, des arches, des monuments, c’est grandiose et si triste. Cette ville volante s’est échouée et n’est plus rien, si ce n’est que l’ombre d’elle-même. La grandeur des Neterids et triste à voir, comment sont-ils tombé si bas ?

Après les avoir cherchés nous somme arrivé dans un souterrain. Nous avons suivit des traces. Je les entends ils parlent a haute voix, Je ne reconnais pas toutes les voies, il y a des dissonances entre eux. Chaka est toujours aussi détaché, pourquoi se sert-il de l’humour comme distanciation pour des choses si graves, je n’aime pas non vraiment pas ce ton ! Il y a des choses avec lesquels on n’en rigole pas !! ca me met hors de moi. Caius se compagnon trouble, je lui demanderais s’il a toujours des accointances avec les diables. Des créatures terribles, que même si je ne connais pas, seraient le pendant des démons mêlé d’une perversité calculée. Comment peut-il tolérer cet individu, il nous ment, je ne tolère pas la dissimulation et le mensonge, ils m’ont trop couté. Ce groupe devra être clair ! Mais pourquoi suis-je revenu ? Pour refaire les mêmes erreurs ? L’envi d’agir, je crois ! Le fait de sentir qu’on a des devoirs. C’est risqué et je ne sais pas si c’est le bon choix.

Le danger est là d’après ce qu’ils disent, je les observe, ils me voient.

Wyrven est là il m’enlace, c’est chaleureux, il est vraiment bien cet elfe. Au moins qui ne m’a jamais déçu. Caius est là, chaka trop bavard et plaisantant et … ce vieil homme à la taille imposante, que je ne connais pas.
Martha ? !! Non, ils ne peuvent pas être si bêtes. Je leur demande quand même, je sais qu’elle ne tarda pas à pointer son nez pour mener à bien son chantage.
« Bonjour, je suis venu vous pour vous proposer mon aide. Je voulais vous faire parvenir des nouvelles de Luneargent. En plus d’autres choses. Ces dernières sont très importantes pour moi, malgré tout, je ne préfère pas en parler ici ».
Je suis impatient
Le colosse n’est plus là… mmhh je me tiens prêt, un agent des ombres ?
Ce compagnon se nomme Tontolus. Un ancien soldat ? Tient donc, c’est intéressant. Mais il traine derrière lui une ombre, je le ressens grâce à mon lien.

Salut. Je ne sais pas si tu réalise dans quel bourbier tu t’es fourré.
avatar
veyron

Messages : 27
Date d'inscription : 07/10/2008
Localisation : pas encore de localisation

Voir le profil de l'utilisateur http://www.perverzone.org/carla_bruni_naked

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum