Chroniques de Féérune : la Quête des Origines

Episode 9 - Cortège funèbre et représailles... (8/01/17)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Episode 9 - Cortège funèbre et représailles... (8/01/17)

Message  Admin le Sam 7 Jan - 12:11

Jour23
-Envoie d’un corbeau via la maison Thacaeli de Ser Edwyd à Tristifer Castellane « J’ai des preuves que quelqu’un de puissant veut attenter à la vie de Dame Eloys. De même qu’à feu Alexandra Woodwright ».
-Départ d’Eaan, Orlando, Ser Edwyd et 8 soldats vers le domaine Dunn
-Arrivée au domaine Dunn
-Entrainement avec Ser Lothar Varner, Ser Leandre, Ser Orlando et Ser Edwyd qui se mesurent entre eux
Ser Edwyd sort vainqueur de ces affrontements amicaux
-Lors du diner, Ser Lothar apprend à Ser Edwyd que ce n’est pas Ser Predeaux qu’il a eu en face de lui lors de l'affaire de l'enlèvement d'Eloys Mullendore.
Ser Predeaux sert à la Porte de la Boue à Port Real et a une main de fer.
-Discussion Edwyd/Eaan
-Discussion Orlando/Cederik et grosse révélation de Cederik qu'Orlando garde pour lui
-Eaan demande à Ser Edwyd de l’entrainer à devenir chevalier

Jour24
-Départ vers le domaine Uffering
-Arrivée au moment de l’enterrement de Ser Tristan, le premier fils
Discours du Lord et de Ser Godric son second fils
Arrivée de la tante inconnue, Rose et de son fils batard, Torim
Diner avec explications sur l’affaire Woodwright

Jour 25
-On apprend que Lord Cedran a été retrouvé mort. Son cœur, de chagrin s'est arrêté.
Ser Godric réunit ses gens pour leur annoncer et une petite émeute éclate. Cederik est pris à partie.
Grace à l’aide de Ser Edwyd, la situation se calme.
-Envoi de messagers sur les domaines voisins pour annoncer la mort du Lord.
-Diverses sollicitations pour le nouveau Lord Godric, le tour du hameau pour se présenter
Le soir, une veillée mortuaire est organisée et Ser Edwyd mène les prières

-Départ de Eaan et sa suite sans Ser Edwyd, resté sur place
-Arrivée en fin de journée au domaine Graceford
Visite du riche domaine avec Lady Alyce
Prière au septuaire
Partie d’échecs le soir entre Eaan et Alyce, aidée par Ser Baudoin et Luther.
Eaan finit par gagner, en utilisant la reine.

Jour 26
-Enterrement de Lord Cedran
-Départ de Ser Edwyd vers le domaine Graceford avec une escorte de soldats, où il arrive en début de soirée
Rencontre avec la Lady et Ser Baudoin qui se sent « inutile » sur le domaine

-Eaan parle d’un partenariat avec le Nid sur la soie produite sur le domaine Graceford
Départ d’Eaan et sa suite vers le domaine Woodwright, arrivée en fin d’apresm
Le domaine est en ruines… Ser Lucantin est mort… le hall est brulé… la bande de Raff Tout Miel est passée…
-Ser Parment Crane arrive pour "sécuriser" le domaine et protéger les gens
Hautain, il prend de haut les petites gens et persifle aux oreilles d'Eaan, rappelant notamment l'épisode de la recontre entre Eaan et Ser Imry Florent
-Martin Rowan arrive également et est compatissant. Il connaissait Alexandra. Il invite Eaan à son domaine.
-Cederik essaye de convaincre des soldats pour donner la traque à la bande de Raff Tout Miel
Il promet 100ca à chaque homme. Il est aidé par Doni, un homme Woodwright revanchard
-Orlando essaye de convaincre Eaan d’envoyer des hommes. Eaan finit par dire que s'il y a des volontaires, ils peuvent y aller. Deux soldats se portent volontaires.

Jour 27
-Au moment de partir à la poursuite des brigands, Ser Parment intervient et interdit au groupe de partir.
Sous la pression, Eaan enjoint ses deux soldats à se raviser. La tension monte.
Orlando se manifeste et sort de ses gonds. Sous une ultime pression de Ser Parment, Eaan fait mettre Orlando aux arrêts. Il ne sont donc plus que 5 à partir à la poursuite de la bande de Raff Tout Miel.

-Ser Edwyd quitte le domaine Graceford à l’aube et cavale au plus vite. Il arrive avec son escorte à midi.
Il s'étonne que ni Ser Parment ni Martin Rowan ne soit parti à la poursuite des brigands. Il fait un discours enflammé qui convainc le jeune Rowan de lui adjoindre 5 hommes.
De sont coté, Ser Parment invoque une brouille avec la famille Woodwright et le fait qu'il se sente responsable des pauvres gens sans défense sur le domaine, qu'il ne veut pas abandonner. Il insiste aussi sur le caractère louche et retors des hommes partis là bas, au premier rang duquel, il cite Cederik.

-Ser Edwyd part donc avec 9 hommes (4 Uffering et 5 Rowan).
Le groupe rejoint les autres en fin de journée.

Jour28
-Eaan rencontre Alex Kidwell qui le convainc de ne pas accompagner Martin Rowan à son domaine
Kidwell produit du lin et vend des vêtements
Eaan libère Orlando de sa charge

-Meredith arrive au Nid

-La poursuite continue toute la journée. Le groupe gagne du temps.
Mais la bande de brigands semble s'être agrandie...

An 297 - Mois 3
JET DE MAISON – 25 - Growth

Jour1
Les brigands se sont séparés. Edwyd et Cederik décident de couper le groupe en deux.
Edwyd et Cederik partent d'un coté, Doni de l'autre.

Jour2
Edwyd et sa bande arrivent à rattraper les brigands de Raff
Il y a d'abord une explication au cours de laquelle Raff prétend ne pas être au courant de la mort d'Alexandra et prétend avoir passé un accord avec Cederik pour qu'il le laisse fuir lors de sa première arrestation...
Sous la pression des soldats Uffering qui veulent venger leur seigneur, le combat s'engage.
Cederik confronte Raff tandis qu'Edwyd affronte un colosse aux allures de sauvageon et il faudra tout le soutien des Sept pour qu'il en vienne à bout... de son coté, Cederik finit par terrasser Raff dont l'existence s'achève, un stylet planté dans le coeur...


Dernière édition par Admin le Lun 16 Jan - 16:59, édité 4 fois
avatar
Admin
Admin

Messages : 834
Date d'inscription : 22/11/2007
Age : 38

Voir le profil de l'utilisateur http://lahordea7.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Episode 9 - Cortège funèbre et représailles... (8/01/17)

Message  Callum Grimm le Lun 9 Jan - 16:05

Jour 23, Mois 1, An 297

Pourquoi pas chevalier ?..

Avant de partir vers le domaine Dunn, j'ai fait demandé Ed. Tout d'abord pour lui donner les deux cerfs d'argent qu'il a pour solde mais aussi pour lui indiquer les nouvelles procédures. Il devra se présenter une fois par semaine au château et me faire demander moi, Cléon ou mestre Corbin. Je l'ai aussi informé que je ne serai pas présent pour quelques jours et qu'il devait aider Cléon dans ses recherches.

J'ai ensuite eu une conversation avec Ser Edwyd, Cédérik et Ser Orlando... Ils s'interrogeaient encore sur le lien entre la bande de Raph, Alexandra, Ser Gregor Clegane et la reine... Je leur ai demandé d'oublier cette histoire... Qu'elle ne nous attirait que des problèmes...

C'est en fin de journée que nous sommes arrivés au domaine Dunn. J'ai d'ailleurs demandé à ce que Cédérik mange à la même table que nous.

Avant de passer à table, j'ai discuté avec Mère... Nous avons parlé des mariages possibles... Elle m'a déconseillé la maison Uffering : en plus de ne pas être une beauté, la fille Uffering ne serait pas d'une excellente hygiène... Par contre, la Lady de la maison Graceford serait un excellent choix : en plus d'être belle, son domaine serait très riche. Quand j'ai mentionné que c'était Père qui m'en avait parlé, Mère m'a posé tout un tas de questions. Il y avait comme de la jalousie dans ses paroles... Elle m'a dit qu'il ne restait plus beaucoup de temps pour me renseigner sur les prétendantes avant le mariage et m'a demandé pourquoi j'étais parti vers Villevieille à la base. J'ai essayé d'esquiver le sujet et nous sommes passés à autre chose... Elle m'a demandé pourquoi je pouvais être si triste depuis des mois... Elle pense que je ne me plaît pas au Nid mais c'est faux ! Je ne sais juste pas quoi faire pour aider... Mère me conseille de demander à Ser Edwyd et Ser Orlando... Peut-être que ma voie se dirige vers la chevalerie....

Lors du dîner, étaient présent le seigneur Brevan, Mère, Ser Léandre, Messire Ethan, Anaïs, Jules et Sacha. Ainsi qu'une personne que je n'avais jamais vu, Ser Lothar Varner. Le seigneur a demandé ce qu'il en était de Dame Alexandra, j'ai donc raconté notre voyage à Villevieille et la fin du Balafré. Ser Edwyd en a rajouté en disant que j'avais été héroïque... Cela a surpris le seigneur, il m'a demandé où j'avais trouvé mes... Mon courage. Je lui ai répondu que c'était de toute évidence l'amour... Il a eu une douce parole, fait très rare de sa part. Ser Lothar a demandé à en savoir plus, j'ai donc donné toutes les informations que je savais après avoir tenté de ne rien dire. Il n'a pas apprécié les allégations que nous avons prêtées envers la reine. Pour lui, les informations sortant de la bouche de brigands interrogés ne peuvent être fiables. Ser Edwyd a tenté d'appuyer mes propos en parlant de sa rencontre avec Ser Predeaux. Il s'est révélé que ce n'était finalement pas lui. Il n'avait pas le signe très distinctif d'une main en fer. Ser Lothar était très hautain avec nous et cela ne plaisait clairement pas au seigneur Brevan. J'ai aussi pu remarqué qu'à chaque fois que Ser Lothar s'adressait à Mère, elle semblait comme gênée... Qu'est-ce que cela signifiait ?..

Suite aux révélations du repas, j'ai demandé à notre groupe de ne plus mentionner aucun nom lorsque nous devions évoqué cette affaire. Il est clair que nos informations ne sont pas vérifiables et, en ce sens, inutiles à partager. J'ai demandé à nouveau qu'on arrête de s'y intéresser... J'ai peur que cela soulève plus de problèmes que cela en résoudrait...

Avant de dormir, j'ai demandé à Ser Edwyd s'il pouvait m'aider à avancer sur la voie de la chevalerie... Il m'a proposé son concours et il a dit qu'il m'apprendrait ce qu'il pourrait...

Était-ce vraiment une bonne idée ?.. Je ne sais pas... Je veux faire quelque chose et... Peut-être est-ce possible... Il faut bien que je devienne quelqu'un, non ?..


Jour 24, Mois 1, An 297

Partout où je vais, il n'y a que la mort... Suis-je maudit ?..

Avant de partir du domaine, j'ai dit à Mère que nous nous occuperions d'approfondir mes connaissances sur les différentes prétendantes à mon retour. Je lui ai aussi tenu au courant de la discussion que j'ai eu avec Ser Edwyd...

Nous sommes arrivés au domaine Uffering en début d'après-midi. Il y avait un mouvement de foule au... Cimetière... Est-ce là un message des Sept ? Nous avons appris que Ser Tristan, l'héritier Uffering, a été tué aux côtés du seigneur Portifer... Le discours du seigneur Cedran a été vraiment touchant... Celle de son second fils l'a été tout autant... Ser Godric est venu nous voir ensuite, il s'est entretenu avec Ser Edwyd... Compte tenu de la situation, je n'aurais pas pu dire un mot de toute façon... Il nous a offert l'hospitalité malgré leur chagrin...

Au dîner, la sœur du seigneur, Dame Rose, ainsi que son fils Torim, étaient présents. La discussion a tourné au début autour des Le Charpentier... Rapidement, le ton est monté, je ne voulais pas trop en dire... J'ai été une nouvelle fois obligé de raconter ce que nous savions, mais cette fois-ci en mettant de côté des informations concernant la reine. Je me suis contenté de dire ce que je savais et de préciser ce que je supposais. Le seigneur, bouleversé, est parti peu de temps après avoir pris connaissance de ce que nous disions. Ser Godric m'a signalé que je pouvais partir si je le désirais. Je ne me suis pas fait prier...

Alors c'est comme ça ? Je ne suis que le messager de la mort ? Mère me demandait pourquoi je ne souriais plus depuis un moment... Peut-être est-ce parce que ce n'est pas le sourire que j'apporte à chacune de mes visites... Je ne peux qu'imaginer ce que ressent la famille Uffering... Perdre un fils, un frère... Dans quel état serais-je si Père, Cléon ou un autre membre Thacaeli venait à disparaître ?.. Si perdre Dame Alexandra, que je connaissais à peine, me fait cet effet, je n'ose pas imaginer...


Jour 25, Mois 1, An 297

Je dois avouer que cela fait du bien... Pour une fois, j'ai l'occasion et l'envie de sourire...

Pourtant, la journée n'a pas vraiment commencé dans la joie, au contraire... Ser Edwyd m'a réveillé... Ser Godric allait annoncer une nouvelle gravissime... Ce dernier a rassemblé un maximum de personnes dans la grande salle. Il a annoncé la mort de son père, le seigneur Cedran... D'après leur mestre, ce serait de cause naturelle, de chagrin... Le peuple a commencé à lancer des accusations un peu partout... D'abord nous, puis la sœur du seigneur Cedran pour finir sur Cédérik... Il a prit peur et a réagit agressivement, ce qui a eu pour effet d'énerver encore plus la foule... J'en tremble encore... Ils l'ont attrapé et l'ont tabassé. Ser Godric a essayé de les calmer mais cela ne fonctionnait pas vraiment... Ser Edwyd l'a aidé et Cédérik a finalement été emmené vers Ser Godric. Le mestre le disait, c'était une mort naturelle. J'ai demandé à ce qu'il relâche Cédérik, ce qu'ils ont fini par faire sur l'ordre de leur nouveau seigneur. Ce dernier m'a dit que nous nous retrouverions probablement au domaine Woodwright. Je lui ai donné le conseil de ne pas s'absenter aussi tôt de ses terres mais j'aurais du m'abstenir... Je ne pensais vraiment pas à mal mais... Je suppose que j'aurais du rester à ma place... Il m'a sommé de partir, chose que nous avons faite rapidement. Ser Edwyd nous rejoindrait plus tard...

En début d'après-midi, j'ai pu finalement poser mes yeux sur le domaine Graceford. Cela tranchait complètement avec le petit hameau Uffering. Nous avons été accueillis et escortés par trois soldats. Le domaine élève des chevaux. Le domaine est magnifique... Nous avons été emmenés devant Lady Alyce Graceford. Ce qu'il se dit était bien vrai, c'est une magnifique femme. Après les échanges de manières et la présentation de Ser Baudoin et Luther, chef de sa garde personnelle, elle m'a invité à une promenade. Je ne pouvais refuser.

Sa suite était conséquente ! Pas moins de cinq soldats montés plus Ser Baudoin et Luther... Elle semblait d'ailleurs assez ennuyée d'être aussi couvée... Elle m'a parlé de son domaine : ils y produisent aussi une soie de grande qualité. Elle m'a ensuite posé des questions sur notre domaine et... J'avais l'air ridicule... Comparés à eux, j'ai l'impression que nous sommes de vulgaires paysans... C'est peut-être ce que nous sommes aux yeux des grandes familles, je suppose... Malgré tout, Lady Alyce était agréable à accompagner. Elle n'affichait pas d'air supérieur, pas de mépris. C'est une hôtesse remarquable. Je comprends maintenant pourquoi on dit que c'est un très bon parti. Elle m'a proposé que nous allions prié ensemble, chose que j'ai accepté sans hésiter... J'en avais bien besoin... Il faut vraiment que je parle à Père de mon idée d'avoir un septuaire au Nid...

Au dîner, Lady Alyce a parlé avec Ser Orlando. Elle lui a posé beaucoup de question sur les raisons de sa venue sur le continent. Elle avait de l'égard pour lui, elle a même demandé si je ne le retenais pas ici et ne l'empêchait pas de retourner à Bravos !

Avant de nous reposer, je lui ai proposé une partie d'échec. Elle a accepté mais... Par politesse, je pense. Pendant la partie, Ser Baudoin et Luther lui ont conseillée chaque coup. Je dois bien avouer que c'était la première fois que j'étais autant en difficulté... Pendant que nous jouions, je me suis renseigné sur ses prétendants... J'aurais du me taire... Elle a énormément de succès et donc suscite l'intérêt de nombreux hommes. Parmi eux, Messire Willos Tyrell et Ser Garlan Tyrell. Elle semble tout de même déprécié les chevaliers, estimant qu'elle en a suffisamment dans son domaine... Grâce aux concours de ses deux hommes, j'ai été obligé de... De jouer la reine... Ma fierté a repris le dessus. Lady Alyce a comme... Débloqué ce petit problème... La conversation s'est ensuite portée sur moi mais  je ne suis pas vraiment intéressant... Je n'ai pas eu grand chose à dire... Quand j'ai mentionné l'entraînement avec Ser Edwyd, elle a fait une moue. J'ai pris ces propos suivant comme un conseil de trouver sa propre voie. Je dois avouer que... Ça fait du bien de l'entendre. J'ai commencé à parler commerce mais je n'ai pas les informations nécessaires pour aller plus loin que l'évocation d'un partenariat potentiel... J'ai fini par gagner la partie de justesse et nous nous sommes quittés là-dessus...

Lady Alyce est vraiment intrigante mais... Il est clair que je n'ai rien à lui apporter. Se marier avec moi ne lui apporterait plus de railleries que de profits. Et face à des Tyrell, je n'ai de toute façon aucune chance... Il faut être réaliste, impossible d'intéresser une femme telle qu'elle. Mais j'ai beaucoup appris durant les heures passées avec elle...

Demain... Demain, nous serons sur le domaine Le Charpentier... Je... Je crains ce qu'il s'y passera...


Jour 26, Mois 1, An 297

C'est de ma faute... C'est moi qui l'ai tuée...

Avant de partir du domaine Graceford, j'ai remercié Lady Alyce pour son hospitalité et je lui ai dit que notre port pourrait être utile pour le commerce de sa soie...

Parti avec le sourire, celui-ci s'est effacé aux premières volutes de fumée... Le domaine Le Charpentier a été attaqué... Son domaine... D'après les survivants, c'était un grand roux accompagné d'un sauvageon et de quelques autres hommes... Raph-Tout-Miel... C'est cet enfant de putain qui a fait ça... Des gars auraient mis le feu pour permettre à Raph de tuer le seigneur Lucantin... La famille Woodwright n'est plus... J'ai ordonné à nos soldats d'aider les gens du domaine comme ils le pouvaient... Cédérik avait une mine affreuse... Cela me fait mal au cœur... Lui qui retourne chez lui ne retrouve que mort et désolation...
Un groupe de cavaliers est arrivé... Les Rowan et les Crane... Ser Parment Crane s'est présenté... Il a demandé qu'on lui fasse un bref résumé de la situation. Cédérik et Ser Orlando n'ont pas aidé dans cette discussion et Ser Parment m'a pris de haut... Quoi de plus normal après tout... Je leur ai demandé d'aller s'occuper d'aider nos soldats et de nous laisser seul... Ils me mettent toujours dans l'embarras... Ser Parment en a profité pour se moquer et a même évoqué ma rencontre avec Ser Imry Florent... Je n'ai rien dit... Que pouvais-je dire, de toute façon ? Je ne suis personne... Il m'a conseillé de partir, qu'il s'occupait du reste... Mais je ne pouvais pas. Je voulais participer à l'enterrement de Dame Alexandra... Il a dit qu'il s'occuperait de dire quelques mots. J'ai essayé d'aider Ser Orlando et Cédérik à la mettre en terre mais... Mon cœur et mon corps n'ont pas tenu le coup... Cette odeur, cette vue... Ser Parment a prononcé les prières habituelles... Je n'ai su retenir mes larmes...

C'est à ce moment-là que j'ai compris. Ou plutôt que Ser Parment me l'a fait comprendre... Je suis le seul responsable de sa mort... Elle était sous ma responsabilité, sous ma protection... J'avais demandé à Père pourquoi il ne l'avait pas protéger mais... C'était à moi de le faire... Pourquoi suis-je parti à Villevieille ?.. Si j'avais été là pour elle, elle serait probablement encore à mes côtés... J'ai... J'ai tué la seule femme que j'aimais... Je...

Quand les gens ont commencé à s'éloigner, j'ai prononcé des paroles que je n'arrêtais pas de me répéter... Mais j'ai déjà la réponse à la question que je t'ai posé, Alexandra. Ta flamme ne m'éclaire pas, elle me consume... Messire Martin Rowan est venu me voir. Il semblait touché par mes propos... Il connaissait Dame Alexandra... Je lui ai dit comment et pourquoi elle est morte... Mais je n'ai pas eu le courage d'avouer que tout était de ma faute... Il m'a invité à son domaine... Messire Martin est gentil... J'ai accepté... De toute façon, cela n'a plus d'importance...

Cédérik est venu me voir après que je me sois installé dans une maison réquisitionnée par Ser Parment. Il voulait partir à la chasse de Raph. D'après lui, il a été missionné par les Crane... Il n'a pas de preuves, juste de la rancœur contre les Crane. Je le comprends, tout de même. Ils auraient tenté de tuer le vieux seigneur par le poison mais... Je ne peux pas. J'ai promis à Père de réfléchir avant d'agir... J'ai donc refusé... Cédérik n'a pas insisté plus que ça...

Mon esprit vagabonde en ces lieux... Je n'arrive pas à trouver le sommeil... C'est ici qu'Alexandra a grandi et c'est son meurtrier qui l'a ramène... Je...

Cédérik est venu frappé à ma porte. Il était accompagné de Dino, un homme des Woodwright. Ils ont voulu me faire plier quant à ma décision... J'ai craqué... Je leur ai dit que si mes soldats étaient volontaires, qu'ils aillent à la mort... Ils sont partis une fois qu'ils ont obtenu ce qu'ils voulaient...

J'essaye tant bien que mal d'arrêter de penser... Je veux juste me reposer...

Une nouvelle personne a frappé à ma porte... Ça commence à devenir fatiguant... C'était Ser Orlando cette fois-ci... Il m'a demandé la même chose que Cédérik. Il veut que j'envoie tous mes hommes pour retrouver mon "honneur"... Je n'ai pas d'honneur... Si j'en avais, je serais resté à ses côtés... Je lui ai dit que j'avais laissé le choix aux soldats... Je lui ai même proposé de faire le sien : son serment ou son "honneur"... Il est reparti, l'air déçu...

Va-t-on enfin me laisser tranquille ?..

Et bien non... Ser Orlando, une nouvelle fois... Peut-être devrais-je lui donner une cloche, pour qu'il me sonne à son gré... Puisque j'ai l'air de pouvoir être dérangé peu importe la situation, autant leur donner les moyens de m'appeler... Il est revenu à la charge sur le même sujet. J'ai été clair avec lui, qu'il se décide. Au moment de lui donner un ordre, il est parti, comme ça... Sans attendre la fin, sans attendre que je le congédie... Je ne peux plus l'avoir à mes côtés... Il a l'air décidé à partir et il ne reviendra pas. Pas au Nid... Il a... Il a brisé son serment, il a fait son choix...

La fatigue me rattrape enfin... J'ai laissé la porte ouverte, au cas où quelqu'un souhaite encore me demander d'envoyer mes hommes sur une piste plus qu'incertaine...


Jour 27, Mois 1, An 297

Je ne suis personne, je ne vaux rien... Je devrais arrêter d'essayer d'être ce que je ne serais jamais...

Ser Parment m'a fait demandé. Il n'encourageait pas le désir de chasser ceux qui ont mis à sac le domaine et a ordonné que personne ne parte... Il a souhaité savoir pourquoi mes hommes en faisaient partie, j'ai simplement répondu que je leur avais laissé le choix... Il m'a mis la pression et... J'ai cédé... J'ai fait signe aux deux volontaires de revenir... Je n'arrive même pas à m'en tenir à ma parole... Quel piètre chef je fais... Il suffit qu'un enfoiré me le demande pour que je plie le genoux... Je suis ridicule... J'ai souhaité bonne chance à Cédérik et... Je n'ai pas pu m'empêcher de tenir ma langue et j'ai eu des propos malvenus envers Ser Orlando. Il a craché devant moi... Je ne pouvais pas laisser passer ça, pas devant Ser Parment... J'ai donc pris une décision... Mettre aux arrêts Ser Orlando... On lui a retiré son arme...

Je me suis ensuite isolé dans la maison... Nous avons décidé d'attendre Ser Edwyd avant de nous diriger vers le domaine Rowan...

Quand il est arrivé, Ser Parment et lui ont eu une conversation assez tendue. Ser Edwyd les a informé de la siutation au domaine Uffering. De plus, il ne comprenait pas pourquoi aucun de nous n'avait envoyé d'hommes à la poursuite de Raph. Il a eu un discours galvanisant et Messire Martin lui a confié cinq de ses hommes. Moi, je n'ai rien fait... Avant de partir, il m'a demandé d'être miséricordieux avec Ser Orlando. Je lui ai dit que Père se chargerait de décider de sa sentence... Je lui ai juste promis que je conterai les faits, bon et mauvais. Que je ne ferai pas l'impasse sur les bonnes actions que Ser Orlando a faites... Je lui ai souhaité bonne chance... Et ils sont partis...

Je n'ai plus ouvert la bouche du reste de la journée... Je... Encore une fois, j'ai pris la mauvaise décision... J'aurais du envoyer des hommes, je le sais... Je ne suis pas fait pour prendre des décisions...


Jour 28, Mois 1, An 297

Nous n'allons pas trop tarder à aller au domaine Rowan...

Je reste muet... Je jette de temps en temps des regards vers Ser Orlando... Tout ce qui arrive est de ma faute... C'est sous la colère que je l'ai mis aux arrêts... Je... Je fais honte à ma famille... Incapable de prendre le moindre recul, je ne fais que des choix qui m'entraînent de plus en plus vers le fond... Je déçois tout le monde, je me déçois moi-même... Je n'arriverais pas à faire face à ce regard à nouveau. Celui de Cédérik et de Ser Orlando... Si Père me regarde ainsi, je ne pourrais le supporter... Peut-être devrais-je... Peut-être devrais-je ne jamais revenir... Cléon sera bien plus capable que moi de prendre la suite de Père de toute manière... Ce n'est pas juste, il aurait du naître avant moi...

Je ne suis pas digne d'être un Thacaeli... Je suis faible... Je suis lâche... Je... Je ne mérite pas de faire partie de cette famille... Je suis qu'un poison, je n'entraîne que des problèmes, je ne fais rien de bien... Je n'ai même pas eu le cran d'aider ceux qui m'ont accompagné jusqu'ici... Je n'ai pas eu le courage de faire ce qu'il fallait... Je ne suis pas quelqu'un de bien... Je... Je suis sûr que si Dame Alexandra m'avait vraiment connu, elle n'aurait jamais écrite cette lettre... Comment un misérable comme moi pouvait-il inspirer les sentiments qu'elle y a décrits... Je ne mérite pas les louanges qu'on peut me porter ni même le respect... Ser Parment l'a compris, lui... Héroïque, moi ? J'ai juste eu un coup de chance et la peur de mourir... Peut-être aurais-je du laisser Le Balafré prendre ma vie, finalement... Tout le monde s'en serait mieux porté... Je suis certain que ma mort aurait mieux contribué à la famille que ce que je fais de ma vie...

C'est pourquoi je vais libérer Ser Orlando de son serment dès qu'on arrive au domaine Rowan... Je ne suis qu'un boulet enchaîné à ses pieds... Je dois le libérer pour éviter de l'entraîner avec moi... Je vais oublier ce qu'il a fait car au final, il a eu raison...

Et puis après je... Je ne sais pas... Je verrai bien... Ils seront sans doute bien mieux sans moi... Sans un petit nobliau inutile...
avatar
Callum Grimm

Messages : 101
Date d'inscription : 10/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum