Chroniques de Féérune : la Quête des Origines

Episode 3 - Pour l'honneur d'une femme... (19/12/16)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Episode 3 - Pour l'honneur d'une femme... (19/12/16)

Message  Admin le Mar 20 Déc - 4:58

Jour10
-Jonas, son second, vient visiter Orlando qui lui donne le programme d'entrainement des soldats
Orlando apprend la mort de Marvin.
Discussion tendue entre Eaan et Orlando
Eaan tente de faire sortir Ragnar de prison mais les soldats ne le laissent pas faire
Le Lord s'entretient avec ses fils puis avec Thomas, accusé d'avoir assassiné Marvin.
A la fin, Lord Elixander disculpe Thomas mais le condamne à 1 mois de travaux dans les champs pour avoir déserter son poste (Thomas a déclaré avoir eu peur de Cléon).
Lord Elixander réprimande ses fils et leur conseille d'être plus mesuré et surtout de faire attention à leur image et à ce qu'ils font en public (en rapport à leur "altercation" sur le terrain d'entrainement)
Marvin est enterré sans protocole particulier. Cléon et Eaan y assistent et les soldats les regardent de travers.
Andrea, la pauvre, doit porter une minerve et un bandage sur le bas du visage. Elle dit que Ragnar ment et qu'elle ne lui a pas craché dessus mais qu'elle a craché par terre avant de se signer aux Sept.
Orlando provoque Ragnar en duel pour laver l'honneur bafoué de sa femme. Le Lord accepte.
Eaan va voir les soldats qui ont accompagné Ragnar et Orlando en mer pour avoir leur version.
Eaan discute avec son père sur les conséquences du duel

Jour11
-Discussion entre Andrea et Orlando. Elle menace de le quitter s'il repart en voyage.
Mestre Corbin a réussi à contrer l'infection sur le bras d'Orlando.

Jour13
-Orlando est sur pied
-Tristifer, Ser William Lancaster et une escorte débarquent au Nid. Ils viennent représenter les Castellane, prévenus par corbeau par Mestre Corbin. Tristifer essaye de convaincre la maison de trouver une autre issue mais Ser Orlando n'en démord pas, sous l'oeil complice de Lord Elixander.
Tristifer fait une pirouette durant le diner et annonce que c'est Ser Lancaster qui effectuera le duel et pas Ragnar. Andrea et Orlando fulminent.
Dispute entre Andrea et Orlando. Andrea menace de partir avec les enfants. Elle va dormir chez son père.

Jour14
-Discussion Lindal/Eaan au cours de laquelle Lindal explique la raison de la brouille entre Lord Elixander et Lady Janice.

Jour15
-Discussion Eaan/Andrea
-Lors du diner, Orlando demande si quelqu'un a vu sa femme. Eaan lui dit qu'elle est chez son père et lui conseille d'aller la retrouver. Orlando va  au domicile de son beau-père. Ils se réconcilient sur l'oreiller.
A la fin de l'étreinte sauvage, Andrea fait promettre à Orlando, "Promets moi que tu le tueras!"

Jour16
-Le Duel entre Ser Orlando et Ragnar a lieu. Ragnar n'est pas dans son état normal. Peut être les 7 jours passés en prison expliquent sa fatigue et son manque de réaction.
Il n'en reste pas moins un solide gaillard mais Orlando fait preuve de maitrise et frappe le premier.
Durant le combat Eaan tente d'arrêter le duel en hurlant que quelque chose cloche. Il est mis à l'écart par des soldats le temps du combat.
Les combattants se rendent coup pour coup, blessure sur blessure. Ragnar s'effondre le premier.
Ser Orlando a gagné. Andrea et son père, présents, sourient à leur champion.
Ser Lancaster vient récupérer le corps de Ragnar et lance un regard noir à Orlando.
De retour au chateau, Mintal vient trouver Orlando, aux soins chez le mestre. Il l'engueule sèchement et l'accuse d'avoir fait une parodie de combat qui ne l'honore pas.
Puis Mintal va trouver le Lord et le ton monte encore plus. Des choses se cassent, des injures volent et des coups partent. Il faut l'intervention de Lindal et de Cléon et des soldats pour calmer la situation.
La nouvelle tombe dans la nuit. Le lendemain, Mintal et le Lord s'affronteront en duel.


Dernière édition par Admin le Mer 11 Jan - 14:18, édité 2 fois
avatar
Admin
Admin

Messages : 823
Date d'inscription : 22/11/2007
Age : 38

Voir le profil de l'utilisateur http://lahordea7.forumpro.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: Episode 3 - Pour l'honneur d'une femme... (19/12/16)

Message  Callum Grimm le Mer 21 Déc - 19:00

Jour 9, Mois 12, An 296

Père a demandé à Cléon de nous laisser seul. Il m'a demandé de garder cela pour moi, ce que je lui ai promis. Il m'a tout raconté en détails... Rien que d'y penser, je sens une rage montée en moi...

La nuit était tombée. J'ai décidé d'aller voir Messire Castellane. Je devais lui demander ce qu'il s'était passé, je me devais d'essayer de voir l'ensemble du problème pour tenter de le résoudre. Il m'a raconté sa version : après avoir ramené Ser Orlando, il a rencontré sa femme. Probablement à cause des blessures que son mari a subi, elle était furieuse et était tombée sur Messire Castellane. Elle lui aurait craché au visage et ce serait pour cette raison qu'il a levé la main sur elle. Je lui ai signalé que je n'approuvais pas ces violentes représailles. Mais je comprenais pourquoi il l'avait fait. Elle lui avait manqué de respect et, dans un certain sens, en lui crachant dessus c'était comme si elle crachait sur toute sa famille... Sans y réfléchir à deux fois, j'ai demandé aux gardes de le libérer. Mais les ordres de Père étaient autres et les soldats les ont suivi. C'était un peu frustrant mais en un sens rassurant. Avant de quitter Messire Castellane, je lui ai dit que je ferai mon possible pour le sortir de là sans encombre. Que la relation entre nos deux familles était importante.

Avant d'aller trouver mon lit, j'ai essayé d'aller voir Ser Orlando mais restant sans réponse devant la porte, j'ai remis cela à demain...


Jour 10, Mois 12, An 296

Je ne sais même pas pourquoi j'ai essayé finalement... Cléon m'a toujours poussé à prendre des décisions comme un héritier et à les mener jusqu'au bout. Mais à quoi bon ? Si on ne m'écoute pas, à quoi cela sert-il ?

Ce matin, j'ai rendu visite à Ser Orlando. En le voyant ainsi, mon cœur s'est serré. Lui qui est si habile et si fier, devoir rester assis dans cette chambre doit le rendre fou... Mais un sentiment de colère m'a aussi parcouru. Sa femme a mis notre famille dans une situation délicate... Je lui ai demandé si ses blessures ne l'empêcheront pas de reprendre l'entraînement comme avant et il m'a rassuré. Et le Mestre Corbin est sur le coup. J'ai ensuite abordé le sujet "Ragnar" et la discussion a pris un tout autre ton. J'ai essayé de lui faire comprendre que la famille et le domaine risquait gros mais il n'a pas entendu ce que je disais. Le ton est monté et comme à son habitude, le peu d'étiquette qu'il a a complètement disparu... Il n'a pas su répondre à l'une de mes questions rhétorique, je me suis donc levé et il m'a parlé de Marvin. Je lui ai expliqué brièvement ce qu'il s'était passé, sans omettre de dire que Thomas était le meurtrier. Je lui ai annoncé de mes intentions concernant Messire Castellane si j'avais la possibilité de m'exprimer : j'opterai pour le bannissement permanent du Nid. Il s'est remis à mal me parler, je suis parti de sa chambre.

Père nous a fait demandé, Cléon et moi. Il avait des questions à nous poser sur le meurtre de Marvin. Nous lui avons tout expliqué. Le Commandant Fabri était présent et m'a demandé qu'à l'avenir, nous devons l'informer de ce genre de choses directement. Thomas était en ville comme si de rien n'était. L'enfoiré ! Il n'a aucun remord... Il a été ramené devant nous. Il a donc servi ses mensonges à Père. Il a été jusqu'à dire que s'il s'était enfui, c'était parce que Cléon l'avait menacé. Quel culos ! Je connais Cléon, je sais qu'il n'aurait jamais fait ça ! Cléon a donc expliqué comment nous avions trouvé les pistes qui nous a conduit à notre conclusion. Père a demandé à ce que nous parlions tous les trois. J'ai insisté sur le fait qu'il y avait bien trop de coïncidences pour que les événements n'aient aucun lien entre eux. Père a ensuite discuté avec Thomas seul à seul. Le verdict de Père ne m'a pas plu... En raison d'absence de preuves de notre part, Thomas a été entièrement innocenté mais cependant sanctionné pour avoir abandonné son poste. Il travaillera durant un mois à l'extérieur de la ville, avec nos gens. L'honneur de Marvin est donc traîné dans la boue, Père concluant qu'il a lâchement fui son devoir en se donnant la mort... Père nous a ensuite, après avoir congédier tout le monde, réprimandés pour notre comportement. Il a eu vent de notre différent sur le domaine Dunn et nous demande de faire extrêmement attention à l'image que nous donnons... J'ai du mal à comprendre pourquoi Père ne nous fait pas confiance...

Nous avons assisté à la cérémonie d'adieu de Marvin. Peu de soldats étaient présents et Cléon m'a fait remarqué qu'ils nous ont jeté des regards noirs. Je me fiche de ce qu'ils pensent. Marvin était un bon gars... Peu importe ce que les autres pensent, il méritait mieux que ce sort...

Pour souffler un peu et me changer les idées, je suis allé voir Mestre Corbin dans l'espoir de trouver des écrits concernant les habiles stratégies de Messire Rendil Tarly lors de la bataille de Cendregué. Sur le chemin, j'ai croisé Andrea Omeris. Elle avait été salement blessé par Ragnar... Nous avons échangé des salutations mais je n'ai pas pu dire quoi que ce soit d'autre.
Mestre Corbin m'a rassuré concernant l'état de Ser Orlando. Il pense être sur la bonne voie pour guérir l'infection de son bras gauche. Il m'a affirmé que l'art de la guerre ne faisait pas partie des domaines qu'il avait choisi d'apprendre et donc qu'il n'avait pas d'ouvrage sur le sujet. Il m'a ensuite parlé de Ragnar... Mestre Corbin est persuadé que celui-ci a tendu un traquenard à Ser Omeris et qu'il a été blessé par sa faute. Est-ce vraiment possible ? Je ne sais plus où j'en suis... Tout le monde a sa propre version et je ne sais pas démêler le vrai du faux. J'avais besoin d'en savoir plus... Et j'avais surtout besoin d'air... Je me suis dirigé vers la garnison pour avoir les versions des hommes ayant accompagné Ser Orlando...

Ne pressant pas trop le pas, j'étais absorbé par l'analyse de tout ce que j'ai vu et entendu... Il est vrai que l'état d'Andrea est clairement alarmant. J'espère que son visage ne gardera pas de séquelle, elle qui est une si belle femme. Je ne peux qu'imaginer ce que doit sentir Ser Orlando et j'aime à penser que je réagirai de la même façon si j'étais à sa place. Faire du mal à ceux qu'on aime... Peut-être que la solution était un juste milieu entre sanction létale et solution diplomatique. Peut-être que nous devions simplement en discuter avec la famille Castellane. Si seulement j'avais mon mot et mon avis à exprimer... Arrivé à la garnison, j'ai demandé au Commandant Fabri si je pouvais poser quelques questions aux soldats Carl, Axel et Marcus. Il m'a présenté seulement Carl. D'après lui, Ragnar ne semblait pas être le responsable. Le soldat Axel et ce dernier étaient dans un passage souterrain quand Ser Orlando a décidé de faire opposition au contrebandier seul.

Avec de nouvelles informations en main, j'ai décidé de me dépêcher d'en parler avec Père. Je lui ai fait part de ce que j'en pensais et mon idée quant à la marche à suivre. Il les a rejeté très rapidement... Trop rapidement. Ser Omeris avait défié en duel Ragnar et Père soutenait sa décision. Même après avoir parlé des conséquences désastreuses que ce duel pourrait engranger dans nos relations avec les Castellane, il n'a pas dédaigner m'écouter...

Et me voilà maintenant dans ma chambre, l'esprit embrumé... Je n'ai jamais vécu pire journée... Pourquoi est-ce qu'on ignore ce que je dis ?.. J'ai l'impression de ne servir à rien... Cléon me pousse sans cesse à agir comme je l'ai fait et quels en sont les résultats ? Rien. Père donne plus de crédit à n'importe quelle autre personne que moi... Je ne suis bon à rien. Pourquoi suis-je l'héritier ?.. D'une certaine manière, je suis le responsable de ce qui est arrivé à Marvin... Que ce soit effectivement ce que je lui ai dit ou que ce soit Thomas et mon incapacité à prouver qu'il est le meurtrier qui est à l'origine de son sort, je reste le responsable... Je... Je ne comprends pas comment nous en sommes arriver là...


Jour 11, Mois 12, An 296

Je ne remplis maintenant que mes obligations : entraînement, apprentissage avec Mestre Corbin et repas. Je passe le reste du temps dans ma chambre. Quel est l'intérêt de faire autre chose, de toute façon ?..

J'ai appris que Ragnar avait accepté le duel...


Jour 13, Mois 12, An 296

Je n'ai rien dit. À quoi bon parler si personne ne m'écoute ?..

Nous avons reçu la visite de Messire Tristifer Castellane et de Ser William Lancaster. Ils sont arrivés pour préparer le duel judiciaire. Messire Castellane représente chez nous son père, le Seigneur Reomar Castellane. Comme l'étiquette le souhaite, j'ai assisté au dîner d'accueil. Messire Castellane a demandé si nous ne pouvions trouver un accord plutôt que de régler ça par le duel. Ser Orlando et Père ont refusé cette alternative. Messire Castellane a insisté mais cela n'a rien changé. Les conditions du duel ont été annoncé : Ser Omeris désire que ce ne soit pas un duel à mort. Il souhaite simplement défendre l'honneur de sa femme. Père a appuyé sa décision et Messire Castellane a effectué un magnifique pirouette. À la surprise de tous, il a désigné Ser William Lancaster comme champion de Ragnar Castellane. Le visage d'Andrea, présente à la table, s'est décomposé. Le dîner s'est fini un peu plus calmement et je n'ai pas attendu mon reste.

J'envisage de retourner voir Mère et d'y rester un moment... Je n'ai pas l'impression d'avoir ma place ici...


Jour 14, Mois 12, An 296

Peut-être que tout n'est pas perdu...

Oncle Lindal est passé me voir aujourd'hui. Il m'a demandé ce qui me rendait si morose. Je n'ai pas pu contenir mes sentiments et je lui ai tout dit. Ce que je pensais de la situation, du comportement de Père, de mon malaise... Il m'a raconté l'histoire de Père, que je connaissais déjà. Nous avons aussi discuté de la manœuvre osée mais très bien effectuée de Messire Castellane. Oncle Lindal m'a fait retrouver une certaine motivation.

J'ai passé la journée à réfléchir à une manière de changer les choses.


Jour 15, Mois 12, An 296

Je n'ai pas trouvé de solution... Le duel aura bien lieu dans deux jours...

Dans la matinée, j'ai pensé à aller voir Andrea Omeris. J'espérais qu'elle soit contre le fait que son mari se batte, surtout qu'il sort tout juste de graves blessures. Je l'ai trouvée chez son père, au Marché. Et je ne me doutais pas que j'étais autant dans l'erreur. J'ai essayé de lui faire comprendre mon point de vue mais elle soutenait aveuglément son mari. Elle voulait qu'il rosse Ragnar Castellane. Je ne suis pas resté plus longtemps...

J'avais une dernière carte à jouer. Un coup désespéré. Mais j'ai rencontré Oncle Lindal avant de pouvoir le jouer... Il m'a dit comment étais leur relation, à Mère et Père. Comme souvent ces derniers jours, je ne savais plus quoi faire... J'ai alors abandonné mon idée. Oncle Lindal a peut-être raison. Peut-être dois-je me contenter de soutenir les décisions de Père...

Au dîner, Ser Orlando a demandé si quelqu'un avait vu sa femme. Comme à son habitude, il a oublié de me parler avec respect. Peut-être est-ce normal finalement... Père semble le traiter avec plus d'égards qu'il ne me traite... Je lui ai dit où trouver sa femme et après qu'il ait marmonné qu'il aurait aimé qu'elle soit à ses côtés, je l'ai incité à aller la rejoindre. La famille est tout ce qui compte... Père a eu une réflexion concernant sa propre situation avec Mère et Ser Orlando n'a pas attendu d'être remercié, il est parti en trombe.

J'ai abandonné l'idée-même de faire arrêter le duel... Je n'en ai de toute façon pas le pouvoir.


Jour 16, Mois 12, An 296

Moi qui pensait que le pire était passé... Je me trompais...

Je suis allé à l'entraînement ce matin. J'ai vu Ragnar Castellane sortir, il ne semblait pas très en forme.

Nous nous sommes tous préparés pour le duel et nous sommes dirigés vers le lieu convenu. Les deux combattants se sont mis en place et Messire Castellane a demandé quels étaient les termes finaux du combat. Ser Orlando a annoncé haut et fort que ce serait un combat à mort... Ce n'était pas prévu... Pourquoi ?! Pourquoi vouloir tuer ?! Le vaincre sans l'achever ne suffisait-il pas ?!
Le combat a alors commencé. Quelque chose clochait chez Ragnar. Je ne connaissais pas ses capacités martiales mais il semblait être un bon combattant. Là, il était... Lent. Cléon m'a même demandé ce qu'il avait et j'ai supposé qu'il n'était pas du matin. Mais il aurait du avoir le temps de se mettre un peu en condition. Quelque chose clochait... Cléon m'a signalé discrètement Georges Soros. Il semblait jubiler et... Confiant ? Comme si... Comme s'il connaissait déjà l'issu du combat... Que devais-je faire ?! Contrairement à d'habitude où la vue du sang me dégoûte, après les premiers échanges de coups, le mien n'a fait qu'un tour. J'ai essayé de me jeter au milieu du combat pour l'arrêter, j'ai crié. Mais les soldats m'ont attrapé et m'ont éloigné à la demande de Père... J'entendais les bruits de choc des armes, les bruits de métal entrant dans la chair et les cris des deux guerriers... J'ai tout fait pour prévenir Cléon et Lindal mais...

En vain.

Ser Orlando a fini par tuer Ragnar. Mes jambes n'ont plus supporté mon poids et j'étais là, à genoux, tétaniser... Le combat n'a pas été loyal... L'honneur de Ser Orlando a été détruit sans qu'il n'en ai conscience. Car je reste persuadé que Soros a fait quelque chose à Ragnar pour s'assurer la victoire de son beau-fils... Cléon s'est approché de moi et je n'ai fait que répéter ce que je criais lors du combat...

Je me suis enfermé dans ma chambre... Personne ne me croît... Je n'ai même pas la confiance de ma famille... À travers la porte, j'ai entendu Père et Messire Castellane se disputer très agressivement. Ce dernier a-t'il découvert ce que je craignais ? Peu importe...
Je pense que je vais partir voir Mère... Je ne suis plus le bienvenu ici...

Oncle Lindal est venu me voir et m'a posé des questions sur mon comportement lors du duel. Je lui ai dit ce que je pensais de Père et de son manque de confiance et de réaction. Il m'a avoué que même si lui-même n'approuvait pas toujours ses décisions, son devoir était de le soutenir, sans jamais faiblir. Il m'a révélé une partie de l'histoire de Père et Mère que j'ignorais... Que Père n'a jamais eu de yeux que pour Dame Claire, la mère qui nous a mis au monde Cléon et moi. Que certains événements l'ont forcé à choisir Dame Janice et la malheureuse phrase qu'il lui a dit en lui ouvrant son cœur. Je sais maintenant pourquoi Mère reste au domaine Dunn. Oncle Lindal m'a confié que Père a pris la tête de la maison à mon âge très exactement. Je me trompe peut-être mais je crois qu'il sous-entendait que c'était mon tour. Je ne sais pas...

Nous avons été interrompu par des cris : Père et Maître Waters se disputaient. Nous avons entendu des vases se briser et des coups partir... Oncle Lindal est parti en courant. Quant à moi, je n'ai pas bougé. C'est comme si mon corps refusait de bouger...

Cléon et Lindal sont revenus... Cléon m'a demandé pourquoi je n'avais rien fait. Cela aurait-il vraiment changé quelque chose ? Dernièrement, j'ai essayé et toujours en vain... J'ai appris que Père avait défié Maître Waters en duel... Quand est-ce que ces sombres événements font-ils cesser ?..
avatar
Callum Grimm

Messages : 101
Date d'inscription : 10/01/2016

Voir le profil de l'utilisateur

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum